IranNucléaireLes agences américaines font fausse route : l’arme nucléaire...

Les agences américaines font fausse route : l’arme nucléaire fait partie de la stratégie du régime iranien pour la survie

-

Iran Focus : Selon une récente analyse des agences du renseignement américain les mollahs n’ont pas encore décidé de faire la bombe atomique. Or, l’acquisition de l’arme nucléaire fait partie de la stratégie du régime iranien pour la survie, celui-ci ne renoncera jamais à poursuivre cet objectif.

Les responsable du renseignement américain viennent confirmer un précédent rapport du Conseil National du Renseignement américain (NIC) de novembre 2007, qui estimait que l’Iran avait abandonné en 2003 son programme de mise au point d’une arme nucléaire.

James Clapper, directeur du renseignement national américain, a déclaré le 31 janvier 2011 devant le Sénat américain : « Nous ne croyons pas qu’ils [les Iraniens] ont effectivement pris la décision de se doter l’arme nucléaire ».

Ces agences avaient affirmé ne pas disposer d’informations pouvant confirmé que l’Iran a belle et bien décidé de construire sa bombe. C’est là justement que repose le problème : un déficit douloureux d’informations de ces agences sur un régime cloitré et fermé tel que celui des mollahs.

Des agences, n’oublions pas, qui n’avaient pas su dévoiler l’existence même du programme nucléaire du régime, qui avait pu le dissimuler pendant plus de 18 ans. C’est grâce à l’OMPI  et le  vaste réseau de la Résistance à l’intérieur du pays que ce programme a été mis au jour en 2002 et confirmé par de multiples révélations  de cette même Résistance au cours de ces dernières années.  Or, ce mouvement, sur la base de ses sources fiables, affirme aujourd’hui que l’acquisition de l’arme nucléaire fait partie de la stratégie de survie du régime iranien. Soulignant  que depuis l’avènement du ‘printemps arabe’, le renversement du dictateur libyen, la perspective proche de la chute du dictateur syrien et face aux crises internes et internationales sans précédent, ce régime a accéléré ses efforts pour se doter de l’arme atomique.

Selon les sources de la Résistance iranienne, le régime travail également de façon assidu sur la fabrication de détonateurs, sur les puissantes explosions, sur la source de neutrons, sur les ogives nucléaires ainsi que sur la consolidation de son structure de commandement du projet d’armement nucléaire. 

Par ailleurs, selon un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Iran a triplé la vitesse de la production de l’uranium enrichi à 20% au cours des trois derniers mois, le permettant de stocker actuellement environ 110 kg de l’uranium enrichi à 20%. La grande partie de cette production a été réalisée à Qom où près de 700 centrifugeuses sont actuellement en activité.

Selon ce même rapport, 2600 centrifugeuses supplémentaires ont été installée à Natanz au cours des trois derniers mois, ce qui signifie l’augmentation du nombre des cascades de centrifugeuses sur ce site de 37 à 52 depuis novembre dernier.  Le rapport indique également que le régime, outre avoir interdit l’accès des inspecteurs de l’agence de Vienne au site « Parchin » pour enquêter sur les dimensions militaires de son programme nucléaire, n’a fourni aucune explication sur la disparition de 19.8 kg du métal d’uranium pendant les tests effectués au laboratoire « Djaber ibn-Hayan » entre 1995 et 2002.

Les mollahs ont utilisé la politique de faiblesse des occidentaux comme un tremplin pour faire avancer leurs projets d’armes nucléaires, et contrairement aux rapports des agences de renseignement américains, ils ne les ont jamais interrompus.  Les gouvernements occidentaux commettraient une erreur grave s’ils devaient se fier à de telles analyses qui n’ont servi que de justificatifs pour suggérer qu’il reste encore du temps pour continuer les négociations avec mollahs.  Des négociations sans fin qui n’ont eu d’autre utilité que mettre à la disposition du régime le temps nécessaire pour se doter de l’arme absolue.

La solution ?

Le programme nucléaire de ce régime va à l’encontre des intérêts nationaux des Iraniens qui sont fondamentalement opposés à ce programme parce qu’il plongé le pays dans la pauvreté et le sous-développement et n’a pour objectif que de prolonger le maintien de la dictature. Les sanctions pétroliers et financiers sont nécessaires et doivent être appliquées de manière la plus complète possible, néanmoins la solution définitive pour empêcher ce pouvoir de se doter de l’arme nucléaire reste un changement du régime. Les sanctions ne seront efficaces que si elles sont accompagnées d’un soutien effectif à la lutte du peuple iranien et de sa Résistance pour le changement du régime et l’instauration de la démocratie dans ce pays.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous