IranIran (actualité)Iran : Des purges massives augmentent le pouvoir des...

Iran : Des purges massives augmentent le pouvoir des gardiens de la révolution

-

Iran Focus, Téhéran Iran, 3 décembre – Plusieurs centaines d’officiers du Corps des gardiens de la révolution (CGR), la force militaire qui sert de principal pilier à la théocratie iranienne, ont été nommés à des postes importants dans l’administration ultra du président Mahmoud Ahmadinejad, a appris Iran Focus.

Le Président Ahmadinejad mène actuellement une purge sans précédent des responsables nommés par ses deux prédécesseurs, Mohammad Khatami et Ali-Akbar Rafsandjani, et ils sont remplacés par des officiers des gardiens de la révolution.

«Il [Ahmadinejad »> est en train de donner le pouvoir administratif au Sepah [CGR »> et les conséquences vont être énormes », a déclaré à Iran Focus un ancien responsable proche de Hachemi Rafsandjani. Parlant sous couve »> sont mis à la porte sans la moindre hésitation ».

Le responsable a expliqué que certains domaines de l’économie et de la politique étrangère, y compris les secteurs du pétrole et de la banque, avaient été mis sous le contrôle de Rafsandjani sur la base d’un accord verbal entre l’ancien président et le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei. Ces derniers purges ont retiré le plus important secteur économique du contrôle de l’entourage de Rafsandjani, y compris ses fils.
Le ministère des affaires étrangères de Ahmadinejad a déjà annoncé le rappel de 40 ambassadeurs et des diplomates de haut rang. Le ministère de l’Intérieur a changé les gouverneurs provinciaux et les responsables de la sécurité et d’autres ministères ont procédé à des purges similaires.

Le ministre de la culture Mohammad Hossein Saffar Harandi a critiqué l’ancien gouvernement pour avoir permis à des œuvres non islamiques d’être publiées ou jouées, et disant qu’il remplaçait la plus part des responsables clés du ministère.

La plupart des nouveaux vice- ministres, gouverneurs et directeurs des institutions de l’Etat sont issus des gardiens de la révolution. Au moins 11 ministres dans le cabinet d’Ahmadinejad sont des officiers supérieurs responsables du CGR et de ses agences affiliées.

Iran Focus a rapporté le mois dernier que 75 % des ministres et des vice-ministres du nouveau gouvernement étaient issus des gardiens de la révolution.
L’ancien responsable qui a parlé à Iran Focus a dit que c’était le guide suprême qui était le derrière ces purges.

« Ils ont planifié la purge bien avant l’élection [présidentielle »> de juin », a déclaré le responsable. « Premièrement ils sérieusement miné Hachemi Rafsandjani en lui infligeant une défaite électorale cuisante. Ensuite ils ont monté une grande campagne « contre la corruption » visant les fils et les amis de Hachemi. Après ils ont éliminé tous ses protégés. Maintenant ils incitent la justice à publier « la liste des responsables corrompus » qu’ils ont préparée comme un autre coup contre Hachemi. »

Rafsandjani a publiquement critiqué la purge massive le mois dernier, disant qu’elle « portait tort à l’unité du pays et pourrait exacerber les pressions internationales sur la République islamique »

« Un courant en Iran essaye de bannir les responsables compétents et s’abat sur le pays comme un fléau», a déclaré Rafsandjani lors d’un rassemblement d’imam du vendredi, le 16 novembre.

Ahmadinejad lui-même a été un haut commandant du CGR. Sa bibliographie officielle indique qu’il était impliqué dans « des opérations extra territoriales » par les gardiens de la révolution. Le CGR a entrepris plusieurs opérations terroristes en dehors de l’Iran contre des opposants iraniens et des cibles étrangères, selon des sources des services secrets occidentaux.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous