EconomyÉconomieFronde ouvrière en Iran sous l’effet de l’inflation

Fronde ouvrière en Iran sous l’effet de l’inflation

-

Nouvelles d’Iran (Blog du Monde), 20 décembre – Des ouvriers iraniens ont envoyé, pour la troisième fois depuis le mois de juin, une pétition au ministre du travail : ils dénoncent leur appauvrissement croissant et des fermetures d’usines en série, dans une période d’inflation majeure en Iran. Les 10 000 signataires refusent un projet de réforme de la loi du travail proposé au Parlement, qui faciliterait les licenciements. Une telle réforme « mettrait [leur] vie en péril », écrivent-ils, selon l’agence officielle Ilna, le 18 décembre. Ils demandent également au ministre du travail, Abdolreza Sheikholeslami, de démissionner.

« Plus de 50 % des usines du pays ont été fermées ou sont sur le point de faire faillite », affirment ces ouvriers, à la suite de coupes dans les subventions d’Etat sur l’énergie et les produits de première nécessité mises en oeuvre par le président Ahmadinejad en 2010. Selon eux, « des centaines d’ouvriers ont été licenciés » et « le salaire de la plupart des ouvriers – qui est inférieur au seuil de pauvreté – est systématiquement payé avec quelques mois de retard ».

Malgré la forte inflation qui a suivi ces baisses des subventions d’Etat, les signataires font également valoir que « le salaire moyen des ouvriers en 2011 et 2012 a diminué par rapport aux années d’avant cette politique ».

« Des mesures urgentes »

Le projet de réforme du droit du travail iranien, soumis au Parlement par le ministère du travail, est par ailleurs qualifié d' »anti-ouvriers ». Il prend « pour cible la sécurité et les conditions de travail des travailleurs », se désolent-ils.

Les signataires demandent à tous les responsables concernés « des mesures urgentes » pour mettre fin à leurs souffrances et exigent que le salaire minimum soit réévalué suivant « l’inflation réelle ».

Le Bureau des statistiques de la banque centrale avait annoncé, en juillet, qu’il cesserait de publier les données de l’inflation. Le dernier chiffre avancé par cette institution date d’octobre dernier : 24,9 %. Pourtant, beaucoup d’économistes et d’analystes font valoir que la vraie valeur de l’inflation est bien supérieure. Gholamreza Tajgardoon, membre de la commission de l’économie du Parlement iranien, avait évoqué, le 9 décembre, le « chiffre effrayant de 58 % ».

Assal Reza 

http://keyhani.blog.lemonde.fr/2012/12/20/fronde-ouvriere-en-iran-sous-leffet-de-linflation/

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous