IranIran (actualité)Iran : Des tueurs-kamikazes dans les dessins animés iraniens

Iran : Des tueurs-kamikazes dans les dessins animés iraniens

-

Sunday Telegraph, 6 novembre 2005 – par Toby Harnden, correspondant principal à l’étranger – La télévision nationale iranienne a diffusé un dessin animé qui fait l’apologie des attentats suicides contre les Israéliens, représentant un jeune garçon se faisant exploser après avoir dit : « Allez montrer aux Sionistes à quel point les enfants de la Palestine sont courageux et héroïques ».

Ce dessin animé, qui fait partie d’une série diffusée par la télévision iranienne il y a neuf jours à l’occasion du « Jour de Jérusalem », présente les actions d’un jeune garçon qui se donne la mort en guise de représailles contre des Israéliens comme un noble exemple à suivre pour les enfants.

Réalisé de manière plus professionnelle et plus explicite que la précédente propagande iranienne destinée aux enfants, le dessin animé se révèle faire partie de la campagne menée par le président Mahmoud Ahmadinejad afin d’exalter la question de la destruction d’Israël. La veille de la diffusion du dessin animé, il avait déclaré lors d’une conférence sur « Le Monde Sans Sionisme » : « Cette tache de honte [Israël »> disparaîtra de la surface de la terre ; on peut atteindre ce but».

Ces commentaires ont été accueillis avec indignation par l’Occident et ont incité Tony Blair à suggérer qu’une action militaire soit entreprise contre l’Iran si le pays continuait à avancer dans son programme nucléaire.

Au début du film animé de 10 minutes, traduit en anglais par le Middle East Media Research Institute (Memri), Abd al-Rahman, un jeune Palestinien, est le témoin du meurtre de sa famille par des soldats israéliens.

Les soldats sont représentés le sourire aux lèvres alors qu’ils frappent sa mère au visage avec une crosse de fusil et qu’ils tirent sur son père, dont le sang jaillit sur les oranges des arbres qu’il a cultivés. Abd console sa sœur et pleure en déclarant : « Oh Dieu, je dois prendre ma revanche sur ces agresseurs assoiffées de sang qui ont assassiné mon père, ma mère et mon frère ». Son cousin Karim le présente au fils de son voisin, Jassem, qui est membre d’un « groupe de résistance ».

Jassem donne pour mission aux jeunes garçons de participer à une attaque contre les soldats israéliens, approuvant leur « foi ardente » et leur assurant qu’ils « deviendront peut-être des martyrs ». La tante d’Abd leur dit un adieu plein de larmes. « Si Dieu le veut, vous réussirez », dit-elle. « Partez mes enfants. Allez montrer aux sionistes à quel point les enfants de la Palestine sont courageux et héroïques. »

Alors qu’il guette, Abd attache autour de sa taille une ceinture de grenades. Le convoi approche et le dessin animé montre des soldats israéliens aux visages sataniques assis dans un camion autour d’un coffre rempli de munitions décoré d’une étoile de David.
Abd crie « je me fie à Dieu. Allah Akbar », dégoupille la grenade et bondit sur le camion. Alors que la fumée se dissipe, les corps d’Abd, des soldats israéliens et des agresseurs sont éparpillés sur la route.

Un jeune Palestinien s’approche alors du corps d’Abd, prend son keffiyeh taché de sang, le met sur ses épaules et s’éloigne au coucher du soleil.

Dan Shaham, porte-parole de l’ambassade israélienne à Londres, a déclaré : « Ce phénomène consistant à inciter les enfants à commettre des attentats-suicides est révoltant. Il corrompt les jeunes esprits et assure la continuation du conflit. Le président Ahmadinejad n’est pas dangereux uniquement dans le présent, mais l’idéologie extrémiste est en train de toucher les générations futures. Nous devons faire quelque chose aujourd’hui ».

L’ambassade iranienne a refusé tout commentaire. La semaine dernière, il est apparu que Mohammad Hossein Adeli, l’ambassadeur iranien en Grande Bretagne, a été rappelé à Téhéran lors d’une purge d’environ 40 diplomates iraniens ordonnée par M. Ahmadinejad.

Ali Ansari, analyste iranien à l’Université de St Andrews, a qualifié le dessin animé de « scène gore » et différent des propagandes anti-israéliennes précédentes. « Il est intéressant de voir qu’ils sont allés jusqu’à créer un dessin animé clairement destiné aux enfants. »

« L’anti-sionisme est un des piliers idéologiques de la République islamique. Mais les commentaires d’Ahmadinejad sont allés au-delà de leur idéologie standard car, par voie de conséquence, ils ont applaudi les tueurs-kamikazes et condamné toute personne faisant la paix avec Israël. »

Cela équivaut à essayer d’être « plus catholique que le Pape », a-t-il dit, car les Palestiniens acceptent désormais que la solution au conflit du Moyen-Orient se trouve dans la cohabitation de deux Etats, contrairement à la politique du président Ahmadinejad qui consiste à détruire Israël et le remplacer par un nouvel Etat palestinien.

Le porte-parole du Memri a déclaré que le dessin animé est l’un des dix dessins animés à être traduits. Dans un autre, des enfants palestiniens lancent des aubergines sur des soldats israéliens qui pensent qu’ils sont attaqués avec des grenades et fuient.

Une propagande aussi naïve correspond à la vision simpliste du monde d’Ahmadinejad et a toutes les chances de détourner les Iraniens les plus ordinaires qui, comme les Persans chiites, et non les Arabes sunnites, sont loin d’être obsédés par la question palestinienne.

« Ahmadinejad n’est pas un politicien habile », a avancé Dr Ansari. « La majorité des Iraniens veulent se concentrer sur les problèmes intérieures, alors que [sa position anti-israélienne »> inquiète la communauté internationale et crée une grande inquiétude en Iran. »

Un diplomate britannique à Londres a déclaré : « L’intensification de la propagande anti-israélienne et de la dangereuse rhétorique d’Ahmadinejad ne servira qu’à l’aliéner de son peuple et à isoler un peu plus l’Iran. Pour l’Occident, comme pour Israël, la seule idée de cet homme posant son doigt sur le bouton nucléaire est réellement terrifiante. »

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous