IranIran (actualité)L'Iran, en proie à la sécheresse, va acheter son...

L’Iran, en proie à la sécheresse, va acheter son blé aux Etats-Unis

-

AFP,25 août – En proie à la sécheresse, l’Iran s’est tourné cet été vers les Etats-Unis pour se fournir en blé, une première depuis 27 ans et un revers pour Téhéran, qui cherche à atteindre l’autosuffisance agricole.

Selon un rapport du ministère américain de l’Agriculture (USDA) publié jeudi, l’Iran a acheté environ 1,18 million de tonnes de blé dur aux Etats-Unis depuis le début de la campagne 2008/09, en juin.

Ce chiffre, qui ne cesse d’augmenter au fur et à mesure qu’avance l’été, représente déjà presque 5% des exportations américaines annuelles prévues par l’USDA.

L’Iran, en proie à la sécheresse, va acheter son blé aux Etats-Unis

AFP,25 août – En proie à la sécheresse, l’Iran s’est tourné cet été vers les Etats-Unis pour se fournir en blé, une première depuis 27 ans et un revers pour Téhéran, qui cherche à atteindre l’autosuffisance agricole.

Selon un rapport du ministère américain de l’Agriculture (USDA) publié jeudi, l’Iran a acheté environ 1,18 million de tonnes de blé dur aux Etats-Unis depuis le début de la campagne 2008/09, en juin.

Ce chiffre, qui ne cesse d’augmenter au fur et à mesure qu’avance l’été, représente déjà presque 5% des exportations américaines annuelles prévues par l’USDA.

Les dernières importations iraniennes de blé américain remontaient à la campagne 1981/82.

"La première raison, c’est que l’Iran a besoin d’importer une grande quantité de blé, et que les Etats-Unis sont le meilleur endroit" pour cela, explique Bill Nelson, qui suit le marché des céréales pour la maison de courtage Wachovia Securities.

Selon l’analyste, la production de blé de l’Iran, en proie à une grave sécheresse depuis plusieurs mois, devrait se limiter à environ 10 millions de tonnes cette année, contre des besoins de 15 millions de tonnes.

La récolte américaine a été la première disponible sur les marchés, avant l’Union européenne, la Russie et l’Ukraine, et bien avant l’Australie, où la moisson ne débute que dans plusieurs mois.

Malgré les sanctions croissantes imposées à l’Iran par les pays occidentaux pour tenter de le contraindre de suspendre son programme d’enrichissement nucléaire, ces exportations, comme celles de produits médicaux sont "légales et encouragées", a indiqué à l’AFP un porte-parole du département d’Etat américain, Robert McInturff.

Elles nécessitent cependant une autorisation du Trésor, en vertu d’une loi adoptée en 2000 par le Congrès américain, le Trade Sanctions Reform and Export Enhancement Act (TSRA). (…)

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous