IranIran (actualité)L'UE a décidé de boycotter la fête nationale iranienne...

L’UE a décidé de boycotter la fête nationale iranienne (diplomate)

-

AFP: L’Union européenne a décidé de boycotter les cérémonies du 32e anniversaire de la Révolution islamique iranienne pour protester contre l’exécution d’une Irano-néerlandaise accusée de trafic de drogue, a-t-on appris jeudi de source diplomatique européenne à Téhéran.

« Tous les membres de l’UE boycotteront les différents événements liés à la fête nationale iranienne jeudi et vendredi à Téhéran, à Bruxelles et à Genève », cette dernière ville ayant été choisie symboliquement parce que « capitale des droits de l’Homme », a indiqué cette source à l’AFP.

Ce boycott, a-t-elle précisé, a été décidé par le Comité politique et de sécurité de l’UE le 4 février « en protestation contre l’exécution de Mme Zahra Bahrami », une Irano-néerlandaise pendue le 29 janvier pour trafic de drogue en dépit de multiples appels des Pays-Bas et de l’Union européenne.

Cette décision se traduira notamment à Téhéran par l’absence de tout diplomate de l’UE aux différentes cérémonies du 32e anniversaire de la Révolution islamique, dont une réception organisée jeudi soir par le président Mahmoud Ahmadinejad, selon la même source.

Après l’exécution de Zahra Bahrami, le ministre néerlandais des Affaires étrangères Uri Rosenthal avait dénoncé « un acte commis par un régime barbare ».

La Haye a également protesté contre les conditions d’inhumation de cette femme, à 400 km de Téhéran et en l’absence de sa famille, et a décidé de rappeler son ambassadeur en consultation.

Téhéran a violemment réagi en jugeant « vraiment regrettable que ces pays, qui prétendent être civilisés et se présentent comme défenseurs des droits de l’Homme, défendent des dossiers impliquant des criminels, des traîtres et des trafiquants de drogue », selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.

M. Mehmanparast a également accusé mardi les Européens de « devenir un sanctuaire pour les criminels, les trafiquants et les terroristes », dans une allusion aux Moudjahidine du peuple, principale organisation de lutte armée contre le régime de Téhéran que l’UE a récemment enlevée de sa liste des organisations terroristes.

 

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous