IranNucléaireLes discussions avec l'Iran sont "très difficiles", dit Solana

Les discussions avec l’Iran sont « très difficiles », dit Solana

-

Reuters, Bruxelles, 7 mai – Le porte-parole de la politique extérieure de l’Union européenne a reconnu que ses discussions avec l’Iran sur le programme nucléaire iranien étaient difficiles, Téhéran refusant de suspendre l’enrichissement de son uranium, mais il a jugé néanmoins qu’elles valaient la peine d’être poursuivies.

« Comme vous le savez, la situation est très difficile parce que nous exigeons de l’Iran la suspension de ces activités pendant les négociations (…). Pour le moment, c’est très difficile à obtenir », a déclaré Javier Solana à une commission du Parlement européen.

Solana a ajouté que le seul accord auquel il était parvenu avec le négociateur en chef de l’Iran sur ce dossier, Ali Larijani, à l’issue de deux jours de discussions à Ankara le mois dernier, portait sur la diffusion des points abordés pendant leurs entrevues et la poursuite de leurs contacts.

Il a souligné qu’il s’attendait à une nouvelle rencontre dans un avenir proche.

Solana a ajouté qu’avec Larijani, ils étaient convenus que leurs pourparlers seraient limités dans le temps, à cinq ou six mois. « Il ne s’agit pas ici de véritables négociations. C’est plutôt un dialogue visant à jeter les bases de l’ouverture d’un véritable processus officiel de négociations », a-t-il souligné.

L’OBSTACLE DE L’ENRICHISSEMENT DE L’URANIUM

Les Nations unies ont imposé des sanctions limitées à l’Iran après que la République islamique eut défié des résolutions lui ordonnant de geler les aspects les plus sensibles de son programme nucléaire, dont les pays occidentaux pensent qu’il vise à fabriquer une arme atomique.

« Ils ne veulent pas suspendre (l’enrichissement) et donc, pour l’autre partie, c’est très difficile d’ouvrir de véritables négociations », a expliqué Solana.

Il s’est dit convaincu toutefois que si Téhéran remplissait les conditions pour l’ouverture de négociations officielles, des progrès pourraient être faits en direction d’une relation davantage basée sur la coopération.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a déclaré lundi que Téhéran n’avait pas l’intention de se conformer à un plan suisse lui suggérant de suspendre son programme nucléaire pour mettre fin à la crise.

« La ligne rouge est la suspension (…) Une suspension n’est pas à l’ordre du jour », a-t-il tranché, interrogé sur ce plan suisse lors d’une conférence de presse à Stockholm. « Le reste est possible », a ajouté Mottaki.

De sources diplomatiques occidentales, on indique que le plan suisse a pour objectif la suspension simultanée du programme iranien d’enrichissement d’uranium et des sanctions internationales, ce qui ouvrirait la voie à des négociations en bonne et due forme entre Téhéran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu plus l’Allemagne.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous