Tag:Pasdaran

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours en Iran à des ennemis...

Le régime iranien peut-il renoncer au pasdaran ?

Alors que de nombreux analystes du paysage politique iranien s'attendaient à une position unifiée au sein du régime iranien après qu’Ali Khamenei, le chef...

La corruption en Iran devient incontrôlable

Le projet de loi sur le partenariat public-privé 2021-2022 ouvrira la voie à la légalisation de la corruption dans les années à venir. Le projet...

Les impôts, un cycle corrompu pour piller le peuple appauvri d’Iran

Les impôts peuvent être définis simplement en quelques phrases. Par exemple, on peut dire que l'impôt est une partie de la propriété ou du...

Le régime en Iran bloque Internet pour mettre fin aux protestations

Les responsables iraniens ont redoublé d’efforts pour censurer le contenu d’Internet. Ils ont essayé de bloquer les médias sociaux. Leur objectif est d’empêcher les...

Latest news

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...
- Advertisement -spot_imgspot_img

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

Must read

Iran : les mollahs exécutent 13 personnes en deux jours

Iran Focus : La dictature des mollahs a exécuté 13 personnes en deux jours. Selon les médias du régime, un groupe de 8 prisonniers de droit commun ont été pendus mardi dans la prison de Gohardacht à Téhéran.

Le monde serre les rangs face à Téhéran

Le Figaro, 2 juin – De Maurin Picard – Ce ne sont encore que des frémissements. Mais l'agitation qui a gagné ces derniers jours les cercles diplomatiques occidentaux laisse espérer un tournant dans la crise nucléaire iranienne, après trois ans de vaines négociations avec Téhéran. Les ministres des Affaires étrangères des cinq Etats membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, accompagnés de leur homologue allemand, se sont retrouvés hier soir à Vienne pour finaliser une offre globale de coopération, assortie de menaces, avec l'Iran, en espérant qu'il renonce à son programme nucléaire controversé.