EconomyÉconomieLe groupe terroriste iranien contrôle une grande partie de...

Le groupe terroriste iranien contrôle une grande partie de l’économie du pays

-

Le groupe terroriste iranien contrôle une grande partie de l'économie du pays

Londres, 17 février – Ceux qui étaient en faveur de l’accord nucléaire iranien ont affirmé que cela aiderait l’économie, car le régime des mollahs perdrait une grande partie de son contrôle et de son emprise sur l’économie du pays.

L’accord est allé de l’avant et les sanctions ont été levées. Alors pourquoi les entreprises publiques en Iran sont-elles les plus bénéficiaires de l’accord ? Pourquoi le Guide Suprême et les pasdaran raflent-ils les bénéfices ?

À la minute, sur 110 transactions d’une valeur d’environ 80 milliards de dollars au total, environ 90 d’entre elles ont des liens avec des entreprises publiques.

Le plus grand bénéficiaire de l’accord nucléaire a été « Setad Ejraiye Farman-e Hazrat-e Emâm. » C’est le siège de l’Iran pour l’exécution de l’ordre de l’Imam, également appelé l’empire personnel de Khamenei. Il a le contrôle sur la plus grande partie de l’économie iranienne et bénéficie énormément de l’accord nucléaire.

La valeur estimative des transactions entre sociétés étrangères et entreprises contrôlées par Khamenei est supérieure à 11 milliards de dollars. Ce n’est pas un secret que Téhéran manipule le budget et l’économie du pays.

Les pasdaran terroristes iraniens auront également de gros enjeux dans plusieurs des accords. Les pasdaran continuent d’être impliqués dans des activités terroristes au Moyen-Orient et ont formé de nouvelles recrues pour combattre à l’étranger au nom de l’Iran. Les sanctions américaines interdisent les transactions commerciales « importantes » avec les pasdaran, mais comme nombre de leurs entités n’ont pas été mises sur la liste noire, cela n’empêche absolument rien en termes d’activités.

En tout cas, il est probable que les sanctions directes et les listes noires ne fassent aucune différence de toute façon. Une société iranienne sur la liste a des sanctions contre elle, mais elle est encore capable de fonctionner normalement en faisant des affaires par des méthodes indirectes.

Les échappatoires sont quelque chose que le régime des mollahs est prêt à exploiter à n’importe quelle occasion. Le président Obama a laissé trop de failles dans l’accord, et le régime des mollahs en tire le meilleur parti. Le Président Trump doit immédiatement corriger ce problème.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous