Intelligence ReportsTerrorismeDes haut gradés retraités des Etats-Unis mettent en garde...

Des haut gradés retraités des Etats-Unis mettent en garde contre l’ingérence iranienne en Syrie

-

 Londres, 28 juillet – Trois généraux américains à la retraite et un colonel américain à la retraite ont participé à une table ronde sur le rôle de l’Iran dans les crises qui ont englouti le Moyen-Orient. 

Les participants étaient : le général James Conway, ancien commandant du Corps des Marines des Etats-Unis; le General de l´Air Force Chuck Wald, ancien commandant adjoint du Commandement européen des Etats-Unis; le brigadier général David Phillips, ancien chef de la police militaire; et le colonel de l´US Army Wesley Martin, officier supérieur anti-terrorisme en Irak de 2003 à 2004 et officier supérieur des opérations pour les opérations de détention en Iraq 2005 à 2006.

L’Iran est « vivement engagé » dans la guerre civile en Syrie, le parrainage des milices comme le Hezbollah libanais et il envoie ses propres troupes se joindre à la lutte pour maintenir le dictateur Bachar al-Assad au pouvoir, a déclaré le général Conway.

« Le monde n´est pas un endroit sûr » avec l’implication de l’Iran dans la région, a-t-il dit, en ajoutant que quelque 70 000 troupes iraniennes et milices créaient le « chaos » à travers le Moyen-Orient.

Le General Wald a déclaré : « le but ultime de l’Iran est d’être une hégémonie régionale … En attendant cela, ils aiment à fomenter des problèmes ».

« Je pense que la direction que prend l’Iran – les mollahs – est le principal problème » du Moyen-Orient, a-t-il dit, en ajoutant que Téhéran avait parrainé le Hamas, le Hezbollah, les Houthis au Yémen et le régime d´Assad en Syrie.

Le colonel Martin a déclaré que l’influence néfaste de l’Iran dans la région et en particulier de ses politiques visant à exterminer la population sunnite en Irak, avait contribué à la montée de Daech.

Le General de brigade Phillips a souligné le rôle que jouent les femmes iraniennes dans la lutte contre le fondamentalisme du régime iranien. Il a rappelé que le principal groupe d’opposition iranien, l’organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI), était dirigé par des femmes qui constituent une « menace » pour le régime théocratique.

L’interview complète, qui a été menée par l’Alliance pour la sensibilisation du public – Communautés iraniennes en Europe, en marge du rassemblement « Iran libre » de l’opposition iranienne du 9 juillet à Paris peut être regardé ICI.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous