Intelligence ReportsTerrorismeL’Iran ouvre une garnison pour recruter des kamikazes contre...

L’Iran ouvre une garnison pour recruter des kamikazes contre l’Occident

-

Iran Focus, Téhéran, 23 juillet – Une garnison militaire a été ouverte en Iran pour recruter et entraîner des volontaires pour les « opérations martyres » selon le commandant de la garnison, Mohammad-Reza Djafari.

Djafari, officier supérieur du corps d’élite des gardiens de la révolution, a déclaré à un journal ultra proche du président Mahmoud Ahmadinejad que la nouvelle « Garnison des amoureux du martyre » (Gharargah-e Acheghan-e Chahadat en persan) recruterait des individus désireux de mener des opérations suicides contre des cibles occidentales.

Le texte complet de l’interview originale en persan se trouve sur un site hebdomadaire www.partosokhan.ir/283/page08.pdf .

« La garnison des amoureux du martyre a été activée et formera une division de recherche du martyre pour chaque province dans le pays, organisée en brigades, bataillons et compagnies pour défendre l’islam », a précisé Djafari à l’hebdomadaire Parto Sokhan.

L’hebdomadaire est publié dans la ville sainte de Qom par l’Institut de Recherches et d’Education Imam Khomeiny. Le président de l’institut, l’ayatollah ultra Mohammad-Taghi Mesbah Yazdi, est considéré comme le mentor idéologique du président Ahmadinejad.

Le commandant de la garnison a parlé en termes élogieux du nouveau président dans la première partie de l’interview qui est parue la semaine dernière.

« J’ai personnellement rencontré le Dr. Ahmadinejad, le maire distingué de Téhéran », a affirmé Djafari. « C’est un Bassidji [milice paramilitaire des gardiens de la révolution »> et je recommande aux autres responsables de le prendre pour modèle ».

« Pour le seul Téhéran, précise le commandant, il y aura quatre divisions de chercheurs de martyre » ajoutant que « nous sommes actuellement en plein recrutement et organisation et bientôt les volontaires recevront un entraînement selon la mission qui leur sera assignée ».

L’interview avec Djafari est apparu sous le titre « commandant de la garnison des amoureux du martyre : Que l’Amérique et Israël le sachent, chacun de nos volontaires au suicide équivaut à une bombe atomique ».

Djafari a dit à l’hebdomadaire que son organisation avait installé des branches dans tout l’Iran et qu’elle cherchait avant tout à convaincre les jeunes de s’inscrire pour « les opérations martyres ».

« Un des buts de notre organisation et de repérer les individus qui recherchent le martyre dans la société et ensuite de les recruter et de les organiser, afin que, si Dieu le veut, au bon moment lorsque le commandant-en-chef des forces armées du pays [l’ayatollah Khameneï »> en donnera l’ordre, ils pourront entrer en scène et exécuter leurs missions », a ajouté Djafari.

« L’imam [Khomeiny »> disait il y a des années qu’il faut effacer Israël de la face de la terre, mais jusqu’à présent des mesures pratiques n’ont pas été prises pour le mettre en œuvre », a estimé ce commandant. « Notre garnison doit repérer, recruter, organiser et entraîner des personnes qui recherchent le martyre à être capable de matérialiser cet objectif. Tout délai dans l’accomplissement de la stratégie de l’imam et du guide suprême dans ce domaine ne sera pas à l’avantage de l’islam ou de la révolution. »

« Les Etats-Unis devrait savoir que nous avons des armes nucléaires, mais elles ont dans le cœur de nos poseurs de bombes », a ajouté Djafari.

Djafari est un officier supérieur qui a rencontré Khameneï plusieurs fois, selon son interview. Il a été président de la « première conférence en l’honneur des martyrs inconnus ». L’événement a été largement couvert par les médias officiels iraniens qui ont cité les propos de Djafari.

L’hebdomadaire Parto Sokhan a publié en publicité un formulaire d’inscription prédécoupé. Les candidats peuvent choisir entre une à trois possibilités : une opération suicide en Irak contre les forces de la coalition, une mission suicide pour tuer des Israéliens ou faire sauter l’écrivain Salman Rushdie condamné à mort par une fatwa de Khomeiny en 1989 pour son roman les Versets sataniques.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous