IranDroits de l'hommeRetour sur les droits de l'Homme en Iran et...

Retour sur les droits de l’Homme en Iran et opposition à la visite de Rohani à Paris

-

Retour sur les droits de l'Homme en Iran et opposition à la visite de Rohani à Paris

Le sujet de la conférence était la situation actuelle des droits de l’Homme en Iran, avant la visite de Rohani en France. Parmi les conférenciers figuraient l’ancien président du bureau des Nations-Unies pour les droits de l’Homme en Irak, Dr Tahar Boumedra, et l’ancien maire français d’Auvers-sur-Oise Jean-Pierre Béquet.

Dr Boumedra, dont l’expérience en Irak lui a permis de travailler étroitement avec les diplomates du régime iranien, a souligné que le manque d’information sur ce qui se passe en Iran empêche le public européen de dénoncer les agissements des mollahs.

En septembre 2015, Dr Boumedra a publié un rapport de 50 pages sur la situation des droits de l’Homme en Iran, au cours des trois premiers trimestres 2015.

Il y déclarait que le public n’est tout simplement pas informé de la réalité, ou pire encore, il est mal informé. Le fait est, a-t-il expliqué, que l’Iran est le premier pays à avoir recours à la peine de mort, par rapport à sa population, et cela se fait souvent dans des circonstances atroces, à savoir sans procès, en exécutant des enfants, etc. Dr Boumedra a appelé le public a mieux prendre conscience de ces violations en Iran, et du danger qui les entoure.

L’ancien maire français Jean-Pierre Béquet se dit préoccupé par les incohérences du régime, en particulier la façon dont leurs déclarations sont complètement contradictoires à leurs actions. Cela met en évidence la mauvaise foi du régime et le rend indigne de confiance. Il a affirmé que la visite de Rohani fin janvier, ne devait pas arrêter tout le tollé du public contre les violations des droits de l’Homme en Iran et ne devait pas encourager la France à relâcher sa lutte contre le terrorisme.

M. Béquet a souligné qu’un grand rassemblement aura lieu le 28 janvier prochain dans le centre de Paris, pour condamner le voyage de Rohani en France, et les violations des droits de l’Homme par le régime des mollahs.

Concernant les allégations selon lesquelles le président du régime iranien, Hassan Rohani, est modéré, M. Boumedra les considèrent comme totalement infondées, puisque Rohani a un programme qui est protégé par la constitution fondamentaliste du régime, qui justifie et autorise de tels actes de barbarie. Il considère que le régime est « fasciste » et rappelle le Moyen Age. Il a souligné qu’un changement de régime était nécessaire pour ramener la paix dans le pays.

M. Béquet et Dr Boumedra étaient d’accord sur le fait qu’il faille développer la sensibilisation du grand public au sujet de la violation des droits de l’Homme et les médias doivent jouer leur rôle dans ce domaine. Dr Boumedra considère que même les politiciens français et d’autres personnalités politiques en Europe ne sont pas suffisamment conscients de la gravité de la situation. M. Béquet déclare que la discrimination, contre les femmes en particulier, doit être observée de plus près, ainsi que la discrimination contre les minorités et les enfants. On attend plus d’action de la part des organisations de défense des droits.

Bien qu’il n’a pas la prétention d’être un expert religieux, Dr Boumedra accuse le régime iranien d’agir au nom de l’Islam. Il affirme qu’il n’existe pas de textes islamiques qui tolèrent ou permettent les exécutions de mineurs. Même la peine capitale doit être pleinement justifiée et répondre aux obligations strictes – ce qui n’est pas le cas en Iran car beaucoup sont exécutés sans même avoir eu de procès, selon lui.

Pour aller de l’avant, les deux conférencie ont convenu que l’éducation des personnalités publiques et politiques était une étape essentielle. Les faits doivent être présentés explicitement et les organisations des droits de l’Homme doivent continuer à travailler pour mettre fin à ces violations. Dr Boumedra affirme que la pression de l’opinion publique est impérative – c’est une demande légitime, que le régime iranien soit forcé de respecter les droits de l’Homme.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous