IranDroits de l'hommeSyrie: Obama demande à Poutine de mettre fin aux...

Syrie: Obama demande à Poutine de mettre fin aux frappes russes contre l’opposition

-

Syrie: Obama demande à Poutine de mettre fin aux frappes russes contre l'opposition

Avec AFP : Le président américain Barack Obama a demandé à son homologue russe Vladimir Poutine de mettre fin aux frappes de l’armée russe en Syrie contre des groupes de l’opposition modérée, conformément à l’accord international conclu à Munich jeudi, a indiqué dimanche la Maison Blanche.

Dans un appel téléphonique samedi entre les deux chefs d’Etat, M. Obama « a souligné qu’il était dorénavant important que la Russie joue un rôle constructif en cessant sa campagne aérienne contre les forces de l’opposition modérée en Syrie », selon un communiqué de la présidence américaine, Barack Obama étant actuellement en voyage en Californie.

Les deux dirigeants, dont la conversation téléphonique avait déjà été rapportée dimanche par le Kremlin, ont « discuté des décisions et des accords conclus le 11 février lors de la réunion à Munich du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) », a expliqué la Maison Blanche.

MM. Obama et Poutine ont « insisté sur l’importance de mettre en oeuvre rapidement un accès humanitaire aux zones assiégées en Syrie et d’amorcer une cessation des hostilités sur l’ensemble du territoire national syrien ».

Les 17 pays et trois organisations multilatérales — dont les Etats-Unis, la Russie, l’Arabie saoudite, l’Iran, la Turquie et l’Union européenne — réunis au sein du ISSG, sont convenus jeudi soir à Munich d’une « cessation des hostilités » en Syrie d’ici une semaine et d’ouvrir des accès humanitaires aux villes assiégées.

Mais en dépit de ces promesses de trêve, une résolution du conflit syrien semblait dimanche de plus en plus illusoire, les différents acteurs internationaux, dont la Turquie et la Russie, s’accusant mutuellement de jeter de l’huile sur le feu.

Au terme de leur conversation téléphonique, les présidents Obama et Poutine, dont les gouvernements sont en froid depuis plus de trois ans sur les dossiers syrien et ukrainien, sont « tombés d’accord pour rester en communication à propos du travail important du ISSG », selon la Maison Blanche.

 

Lire aussi: 

La France condamne « fermement » l’attaque contre un hôpital syrien

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous