IranDroits de l'hommeUn manifestant adolescent se suicide en Iran après avoir...

Un manifestant adolescent se suicide en Iran après avoir appris sa peine de dix ans d’emprisonnement

-

Un manifestant adolescent se suicide en Iran après avoir appris sa peine de dix ans d’emprisonnement

Un manifestant adolescent a tenté de se suicider dans le pénitencier du Grand Téhéran le samedi 25 janvier. Siamak Momeni, âgé de moins de 18 ans, a été arrêté à Parand lors des manifestations en novembre 2019 en Iran.

Il s’est suicidé en se coupant le poignet après avoir appris sa condamnation à 10 ans d’emprisonnement par le tribunal révolutionnaire de Téhéran pour «association et collusion et propagande contre l’État, insulte au Guide suprême et au président».

Il a été emmené à l’hôpital et il n’y a aucune nouvelle sur son état.

Siamak Momeni a perdu son père il y a plusieurs années, après quoi il est devenu le soutien de famille. Il faisait des livraisons avec sa moto et était le soutien de la famille. La hausse du prix du carburant l’a gravement privé de gagner sa vie.

L’adolescent avait déclaré à ses camarades : «Quand j’ai appris que le carburant était devenu 3 000 tomans le litre, je ne pouvais plus travailler. Comment pourrais-je gérer la vie de ma famille avec ce prix. Alors je suis allé dans la rue et j’ai ramassé une pancarte pour protester. Ensuite, j’ai été arrêté. « 

Il a d’abord été emprisonné au centre de détention de la garnison Sarallah des pasdaran puis transféré au pénitencier du Grand Téhéran après avoir terminé ses interrogatoires.

Parand est une petite ville à la périphérie de Téhéran abritant des familles à faible revenu du personnel de l’aéroport international de Téhéran.

Selon Mohammad Javad Kolivand, un député du régime, les manifestations ont éclaté dans 719 endroits du pays le 15 novembre, le premier jour des manifestations.

Seyed Hossein Naghavi Hosseini, porte-parole de la commission parlementaire sur la sécurité et la politique étrangère, a déclaré qu’environ 7 000 personnes avaient été arrêtées lors des manifestations de novembre.

Le régime iranien a brutalement réprimé les manifestations nationales qui ont éclaté après que le régime a triplé le prix de l’essence. Au moins 1 500 manifestants ont été tués, environ 4 000 blessés et blessés et 12 000 détenus.

De nombreux détenus ont été torturés et plusieurs sont morts en prison.

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous