IranDroits de l'hommeIran : Le faucon fond sur les universités pour...

Iran : Le faucon fond sur les universités pour réprimer l’opposition

-

The Guardian, Téhéran – Par Robert Tait – Le président Mahmoud Ahmadinejad vise les universités iraniennes pour briser un mouvement étudiant démocratique et renforcer la mainmise des ultras sur le pouvoir. Les ténors du mouvement étudiant ont été emprisonnés ou renvoyés des universités et des enseignants ont été licenciés, alors que le gouvernement propose de soumettre les universitaires à des mesures religieuses strictes.

Les autorités ont également débuté un programme d’inhumation de corps de soldats inconnus dans les campus, initiative considérée par les leaders étudiants comme une tentative à peine voilée de faire rentrer des extrémistes religieux dans les universités sous prétexte de mener des « cérémonies de martyre ». Les étudiants craignent qu’une telle présence ait pour objectif de réprimer violemment leurs activités.

Récemment, des étudiants de l’Université Charif à Téhéran ont été attaqués par des membres du Bassidj en civil (miliciens religieux) alors qu’ils tentaient d’empêcher les funérailles à l’intérieur de la mosquée du campus de trois soldats morts pendant la guerre Iran-Irak de 1980 à 1988, mais en vain. L’incident a eu lieu sous la surveillance de Mehrdad Bazrpash, proche conseiller de M. Ahmadinejad et ancien leader du Bassidj.

Cet événement est survenu en réponse à la série de discours prononcés par M. Ahmadinejad, ancien professeur d’université, qui a mis l’accent sur la nécessité du « martyre » dans la confrontation entre l’Iran et l’Occident concernant son programme nucléaire.

Les leaders étudiants estiment qu’il s’agit d’une prise de contrôle des universités par les forces ultraconservatrices de M. Ahmadinejad. Les campus constituaient le foyer du mouvement pro-démocratique pendant le mandat présidentiel de l’ancien leader réformiste, Mohammad Khatami. « Ils veulent le contrôle absolu sur toutes les universités, qui ont toujours eu une influence importante sur l’atmosphère sociale et politique et qui soutiennent en général la démocratie plutôt que les forces autoritaires », a déclaré Abdollah Momeni, activiste qui fait appel contre une sentence de cinq ans d’emprisonnement pour avoir mené une manifestation étudiante.

« En enterrant les martyres sur les campus, ils ouvrent la porte aux milices armées et ajoutent les universités à leur fief. »

D’autres activistes ont dû stopper leurs études après l’intervention des services de renseignements iraniens. Les étudiants affirment également qu’on leur interdit toutes activités politiques mineures qui étaient autorisées pendant le mandat de M. Khatami.

La purge s’est étendue aux universitaires et aux administrateurs des universités. Un enseignant en sciences politiques a été renvoyé en raison de son appartenance à un groupe militant pour les droits humains.

Le président de l’Université des sciences et de l’industrie de Téhéran a démissionné pour protester contre l’interférence du gouvernement. On reproche aussi à M. Ahmadinejad de supprimer la pratique établie de nomination des présidents et des directeurs des facultés parmi les membres du personnel et d’imposer à la place ses hommes de confiance. Un religieux radical s’est vu récemment offrir le poste de président de l’Université de Téhéran.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous