IranDroits de l'hommeUne organisation des droits de l’homme appelle l’UE à...

Une organisation des droits de l’homme appelle l’UE à empêcher une exécution en Iran

-

Iran Focus, Londres, 13 mai – Un groupe de défense des droits de l’homme basé à Téhéran a appelé l’Union européenne à faire pression sur l’Iran pour suspendre l’exécution imminente d’un prisonnier politique de longue date.

Dans une lettre à l’ambassade autrichienne à Téhéran, dont une copie a été envoyée par mail à Iran Focus, le groupe qui dit se nommer Militants des Droits de l’Homme annonce que la vie de sept prisonniers politiques est en danger depuis qu’on leur a signifier leur décret de mort. L’Autriche se trouve actuellement à la présidence tournante de l’UE.

La lettre souligne le cas de Valiollah Feyz-Mahdavi, un membre de 28 ans du principal groupe d’opposition les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Feyz-Mahdavi a été arrêté en 2001 pour avoir sympathisé avec l’OMPI et a été torturé à la prison de Gohardacht à Karadj, à l’ouest de Téhéran.

“Dans la dernière mesure prise par le régime des mollahs, le détenu Valiollah Feiz-Mahdavi a été forcé de signer son décret d’exécution dans la prison de Gohardacht à Karadj, qui a été promulgué par la cour de justice et présenté à lui par Ali Mohammadi, le directeur de la centrale de Gohardacht, la prison de Karadj”, dit le groupe, ajoutant que Feyz-Mahdavi devrait être exécuté le 15 mai.

Le groupe a appelé la présidence de l’UE à présenter le cas devant le parlement européen pour faire pression sur Téhéran afin d’empêcher cette exécution.

Amnesty International a exprimé son inquiétude au début de l’année sur le sort de Feyz-Mahdavi.

En avril, l’ancien premier ministre norvégien Kjell Magne Bondevik a appelé le gouvernement iranien à ne pas commettre cette exécution.

Bondevik, qui dirige le Centre pour la Paix et les Droits de l’Homme d’Oslo, a dit que Feyz-Mahdavi était en “danger imminent” d’exécution.

Sa pendaison serait la deuxième exécution politique connue en 2006. Un autre membre de l’OMPI, Hodjat Zamani, un prisonnier politique depuis 2001, a été pendu à la prison de Gohardacht le 7 février. Zamani, 31 ans, avait été soumis à de violentes tortures psychologiques pour lui briser le moral et l’obliger à se repentir.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous