IranDroits de l'hommeL'Iran continue à installer des centrifugeuses à Natanz (agence...

L’Iran continue à installer des centrifugeuses à Natanz (agence atomique)

-

AFP, Téharan, 17 avril – Le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Gholamreza Aghazadeh, a déclaré mardi que l’Iran utilisait tous les moyens pour « installer des centrifugeuses (d’enrichissement d’uranium) à Natanz ».

« Nous utiliserons le maximum de nos moyens pour réaliser nos projets à Natanz. Aujourd’hui à Natanz, il y a un mouvement continu pour installer des centrifugeuses », a déclaré M. Aghazadeh à l’agence Isna.

L’Iran a annoncé le 9 avril dernier que son programme d’enrichissement d’uranium était passé au stade industriel.

Le chef du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Larijani, a même affirmé que 3.000 centrifugeuses étaient installées à Natanz.

Mais le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, a minimisé l’importance de cette annonce, en affirmant jeudi que l’Iran en était « toujours au premier stade de la construction de l’usine d’enrichissement de Natanz » et possédait seulement « des centaines » de centrifugeuses.

M. Aghazadeh a répété que « le processus d’installation des centrifugeuses allait continuer jusqu’à avoir 50.000 centrifugeuses », tout en précisant que cela pourrait prendre « de deux à quatre ans suivant la situation intérieure et internationale ».

Il a également affirmé que les « inspecteurs de l’AIEA qui ont visité Natanz ont quitté l’Iran dimanche soir ». Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mohammed Ali Hosseini, avait déclaré que le rapport des inspecteurs allait répondre aux doutes exprimés à propos des progrès de l’Iran.

M. Aghazadeh a également déclaré que l’Iran ne voulait pas « quitter le Traité de non prolifération (TNP) » tout en ajoutant que les grandes puissances ne doivent pas « pousser par leur attitude les autres pays à quitter ce traité ».

Interrogé sur des négociations avec le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) et ses inquiétudes à propos d’un détournement du programme iranien vers la construction de l’arme atomique, M. Aghazadeh a affirmé que « le moment des négociations sérieuses à propos de la non déviation du programme iranien est arrivé ».
« Qu’ils acceptent ou non la nouvelle situation de l’Iran, cela ne changera rien. Mais dans le même temps nous estimons que les conditions sont plus favorables que par le passé pour des négociations sérieuses entre les deux parties », a-t-il dit.

« L’Iran a atteint ses objectifs (…) en ce qui concerne l’enrichissement d’uranium » et est prêt à « lever les inquiétudes des autres pays à propos du non détournement de son programme nucléaire », a-t-il poursuivi.

L’Iran a rejeté la dernière résolution du Conseil de sécurité qui a imposé de nouvelles sanctions à Téhéran en réitérant son exigence d’une suspension de son programme d’enrichissement d’uranium. M. Aghazadeh a mis en garde les grandes puissances sur l’adoption de nouvelles sanctions, en affirmant que « désormais ces pays paieront aussi le prix de toute nouvelle sanction décidée contre l’Iran ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous