IranDroits de l'hommeIran : Téhéran décapite la direction baha'ie

Iran : Téhéran décapite la direction baha’ie

-

Depuis la révolution islamique de 1979, le culte baha’ie, né en Iran au XIXe siècle, est proscrit. À l’inverse des autres minorités religieuses (chrétiens, zoroastriens, juifs) du pays, la petite communauté ne dispose d’aucun représentant au Parlement iranien. Au début des années 1980, les neufs membres de l’assemblée spirituelle baha’ie disparurent sans laisser de trace. L’année suivante, huit des neufs nouveaux membres furent exécutés. À l’époque, la répression finit par pousser la communauté à s’organiser dans la plus grande discrétion, et à créer un groupe d’amis, chargé de gérer les affaires de la communauté de manière informelle. C’est de ce groupe que faisaient partie les six personnes arrêtées, Behrouz Tavakkoli, Saeid Rezaie, Fariba Kamalabadi, Vahid Tizfahm, Jamaloddin Khanjani et Afif Naeim. Le septième membre du groupe, Mme Mahvash Sabet, était déjà emprisonné depuis le 5 mars.

Incitation à la haine

« Ce qui vient d’arriver ne peut que nous alarmer et nous rappeler les années noires », confie Diane Ala’i. C’est après des perquisitions poussées pendant cinq heures à leur domicile, hors de toute procédure légale, que les six personnalités baha’ies ont été arrêtées et conduites à la prison d’Evin à Téhéran. Pour l’heure, aucun chef d’accusation ne leur a été notifié. On ne sait rien de leurs conditions de leur détention. Seule Mahvash Sabet a pu être montrée, de loin, à un membre de sa famille, qui s’inquiétait de sa survie.

« Cette détention sans accusation de l’intégralité du leadership baha’i est révélatrice d’une tendance à la persécution violente et illégale des Baha’is d’Iran », déplore, dans un communiqué, l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch. Depuis août 2004, plus de 200 membres de la minorité ont été emprisonnés et détenus sur des périodes plus ou moins longues. L’atteinte à la sécurité de l’État fait partie des accusations les plus couramment avancées. « On assiste, par ailleurs, à un accroissement de l’incitation à la haine contre les Baha’is, professée par voix de presse officielle ou dans les mosquées », relève Diane Ala’i. Ainsi, dans les journaux conservateurs, les Baha’is sont souvent dépeints comme des « ennemis de l’islam » et des « mercenaires des États-Unis ». En dépit de mesures de clémence annoncées, il y a quelques années, par les instances universitaires, les procédures d’accès aux études supérieures restent limitées pour les étudiants baha’is qui se voient souvent dire que leur dossier d’examen est « incomplet ».

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous