IranDroits de l'hommeRSF condamne l’emprisonnement d’un journaliste en ligne

RSF condamne l’emprisonnement d’un journaliste en ligne

-

RSF, 1 décembre 2008 – Reporters sans frontières condamne la décision prise le 29 novembre 2008 par le tribunal spécial du clergé de la ville de Qom (centre-nord du pays) d’infliger une peine de quatre ans de prison et de cinq ans de bannissement au journaliste en ligne Mojtaba Lotfi, accusé de “diffusion d’opinions du grand ayatollah Montazeri” et de “publicité contre le régime”. Il est détenu depuis le 8 octobre à Qom.

“Le tribunal spécial du clergé fonctionne indépendamment de tout cadre judiciaire classique. Cette décision est injuste et a été prise à charge contre Mojtaba Lotfi, qui n’a pas eu l’occasion de se défendre. Nous insistons sur le fait qu’en plus d’être un scandale humain, l’arrestation de Mojtaba Lotfi est une mesure d’intimidation intolérable à l’encontre de la blogosphère. Nous demandons sa libération”, a déclaré l’organisation.

Mojtaba Lotfi a été arrêté le 8 octobre pour avoir diffusé sur Internet des propos de l’ayatollah Hossein Ali Montazeri, un célèbre opposant au guide suprême de la révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, critiquant la déclaration du président Mahmoud Ahmadinejad selon laquelle l’Iran serait “le pays le plus libre du monde”  Le lendemain, des agents du ministère du Renseignement ont perquisitionné la maison du journaliste en ligne à Qom sur ordre du tribunal spécial du clergé, confisquant le disque dur de son ordinateur, ainsi que certains documents personnels.

Le tribunal spécial du clergé a été créé par l’ayatollah Khomeiny en 1979 pour juger les religieux qui collaboraient avec l’ancien régime lors de la période révolutionnaire. Il a été réactivé par l’ayatollah Ali Khamenei, actuel guide suprême de la Révolution. Selon certains juristes et défenseurs des droits de l’homme en Iran, cette instance est illégale. L’accusé ne peut être défendu et, même s’il l’est à titre exceptionnel, c’est un mollah (dignitaire religieux et docteur de la loi musulmane) qui lui sert d’avocat.

Mojtaba Lotfi est un mollah, il avait été condamné à trois ans et dix mois de prison pour avoir publié "des mensonges" sur un site d’informations sur la ville de Qom, dans un article intitulé "Le respect des droits de l’homme dans les affaires impliquant le clergé". Il souffre également de problèmes pulmonaires suite à une blessure subie lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

Par ailleurs, la revue Ayandeh-é-No (“Le nouvel avenir”) a été suspendue pour “publication irrégulière” (art. 16 du code de la presse), le 29 novembre, sur ordre de la Commission d’autorisation et de la surveillance de la presse, placée sous la tutelle du ministère du Guide et de l’Orientation islamique. Quelques jours avant la suspension de la revue, son directeur avait annoncé la sortie prochaine de Ayandeh-é-No avec l’équipe de l’hebdomadaire Shahrvand Emrouz, suspendu le 5 novembre.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous