IranDroits de l'hommeLa répression des milieux réformistes s'accentue en Iran

La répression des milieux réformistes s’accentue en Iran

-

Reuters: Par Fredrik Dahl – Les autorités iraniennes ont interdit toute cérémonie à la mémoire de l’ayatollah dissident Hossein Ali Montazeri, excepté dans la ville sainte de Qom et à Najafabad, son lieu de naissance, rapportent des sites internet d’opposition.

La veille, Kaleme, Parlemannews et d’autres sites réformistes avaient fait état d’accrochages entre les forces de sécurité et des partisans du grand ayatollah Montazeri qui se rassemblaient pour une cérémonie de cette nature à Ispahan.

Personnalité religieuse très critique envers le régime actuel, Montazeri est décédé samedi à Qom, où des dizaines de milliers de personnes ont pris part à ses funérailles lundi, parfois en scandant des slogans antigouvernementaux.

Par ailleurs, selon l’agence officieuse Fars, le réformiste Abdullah Ramezandeh, qui fut le porte-parole de l’ex-président Mohammad Khatami (1997-2005), a été condamné à six ans de prison par un tribunal révolutionnaire.

Arrêté en juin lors des troubles ayant suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, Ramezanzadeh était accusé d’atteinte à la sécurité nationale, de propagande contre le système islamique et de détention de documents secrets. Fars ne précise pas quand le verdict a été prononcé.

Des milliers de personnes ont été arrêtées après le scrutin présidentiel. La plupart ont été relâchées depuis, mais plus de 80 ont été condamnées à des peines allant jusqu’à quinze ans de prison en liaison avec les manifestations et les violences survenues après l’élection, selon l’appareil judiciaire.

Le bras de fer entre les autorités et les opposants pourrait connaître un nouvel épisode dimanche à l’occasion de l’Achoura, grande fête religieuse chiite qui coïncidera avec le septième jour de deuil observé à la mémoire de Montazeri, lequel pourrait donner lieu à une nouvelle démonstration de force de l’opposition.

"GUERRE PSYCHOLOGIQUE"

"Selon un avis du Conseil national suprême de sécurité, la tenue de toute réunion (cérémonie commémorative) en l’honneur de Montazeri sera interdite dans l’ensemble du pays", écrit Kaleme.

Le site note à ce propos qu’un rassemblement prévu à Kashan, au sud de Téhéran, a été interdit mercredi.

De nombreux manifestants ont été blessés et d’autres arrêtés mercredi à Ispahan, note encore Kaleme, ajoutant que la police y a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires réunis pour commémorer la mort de Montazeri.

Un responsable a toutefois démenti les informations faisant état de violences à Ispahan. Il a accusé des médias étrangers "d’orchestrer une guerre psychologique" contre le pouvoir religieux en publiant de telles allégations.

Montazeri, artisan de la révolution islamique de 1979 et père spirituel de l’opposition, était devenu un détracteur du régime en place. Il avait dénoncé la réélection d’Ahmadinejad comme le résultat d’une fraude massive.

Malgré les arrestations et les mesures de répression, les manifestations d’opposants se poursuivent depuis l’élection.

Selon des médias, les autorités interdiront à partir de janvier l’utilisation des billets de banques sur lesquels ont été rédigés à la main des slogans politiques, pratique qui s’est répandue depuis le début du mouvement de contestation.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous