IranDroits de l'hommeSarkozy: "la France a la responsabilité" de l'Iranienne condamnée...

Sarkozy: « la France a la responsabilité » de l’Iranienne condamnée à la lapidation

-


AFP : Le président Nicolas Sarkozy a affirmé mercredi que la France considérait qu’elle avait « la responsabilité » de Sakineh Mohammadi Ashtiani, l’Iranienne condamnée dans son pays à la lapidation pour adultère et complicité de meurtre.

En Iran, « le régime exerce son contrôle par la répression et recourt massivement aux exécutions capitales, y compris sous la forme la plus moyenâgeuse, la lapidation, dont est menacée Mme (Sakineh) Mohammadi (Ashtiani) », a dénoncé M. Sarkozy.

« La France considère qu’elle a la responsabilité » de cette Iranienne, a-t-il ajouté.

Selon lui, Téhéran « alimente la violence et l’extrémisme dans la région. Mais surtout, il représente aujourd’hui la principale menace à la sécurité internationale dans un domaine majeur, la prolifération » nucléaire, a-t-il également affirmé.

M. Sarkozy s’exprimait mercredi lors de la conférence des ambassadeurs français réunie au palais présidentiel de l’Elysée.

Le cas de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, mère de famille de 43 ans condamnée à mort par lapidation en 2006 pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari, a suscité ces dernières semaines une intense mobilisation des pays occidentaux, qui ont réclamé qu’elle ne soit pas exécutée.

En France notamment, Carla Bruni-Sarkozy, épouse du président Sarkozy, a assuré, dans une lettre publiée sur le site de la revue du philosophe Bernard-Henri Lévy, « La règle du jeu », que son mari plaiderait « sans relâche » la cause de Mme Mohammadi-Ashtiani.

« Du fond de votre cellule, sachez que mon mari plaidera votre cause sans relâche et que la France ne vous abandonnera pas », a écrit Mme Bruni-Sarkozy.

D’autres personnalités françaises ont également signé une pétition en faveur de cette Iranienne, notamment les anciens présidents Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac, ainsi que l’ancienne candidate socialiste à l’élection présidentielle Ségolène Royal.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a également affirmé que la France ne ménagerait « aucun effort pour (la) sauver d’une mort atroce ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous