IranDroits de l'hommePour Sakineh, Paris demande à l'UE d'agiter la menace...

Pour Sakineh, Paris demande à l’UE d’agiter la menace de sanctions contre l’Iran

-

AFP: De Jean-Louis de la VAISSIERE – La France a demandé aux pays de l’Union européenne d’envisager une menace de sanctions contre l’Iran, pour l’amener à épargner Sakineh Mohammadi Ashtiani, condamnée à mort par lapidation, et dont la situation suscite une forte émotion dans les pays occidentaux.

« Une lettre commune de tous les Etats membres aux autorités iraniennes est devenue nécessaire, si nous voulons sauver cette jeune femme », écrit le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner dans un courrier envoyé mercredi à la haute représentante de l’UE, Catherine Ashton.

Dans ce message, Bernard Kouchner suggère d’adjoindre à cette démarche commune une menace de sanctions afin de faire pression sur Téhéran, à la fois à propos de Sakineh mais aussi de tous les opposants « privés de leurs droits les plus élémentaires: manifester, communiquer, s’exprimer ».

Sakineh Mohammadi Ashtiani, mère de famille de 43 ans, a été condamnée à mort par lapidation en 2006 pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari, selon Téhéran. Cette condamnation a « suscité la révolte de tous ceux qui, en Europe, ne se résignent pas à la barbarie », estime le ministre français.

Il faut, dit-il, « engager l’Union dans des initiatives nouvelles pour rappeler aux autorités iraniennes que, comme sur le dossier nucléaire, leur attitude d’isolement et de fermeture a un coût, dont elles pourraient s’affranchir dès lors qu’elles choisiraient un comportement plus responsable ».

« Je souhaite que le Conseil européen relance ses travaux sur ces questions pour prendre de nouvelles mesures contre tous ceux qui en Iran ont organisé la répression » qui avait suivi l’élection présidentielle iranienne de juin 2009, ajoute-t-il.

De telles « mesures » doivent être étudiées, car la stratégie « pour l’essentiel déclaratoire » de la diplomatie européenne ne paraît pas assez efficace. Il affirme que des intellectuels, journalistes, artistes ayant quitté l’Iran pour l’Europe « attendent d’elle une réaction beaucoup plus énergique ».

A Bruxelles, une porte-parole a confirmé que Catherine Ashton avait reçu cette lettre dans la matinée et qu’elle devait être examinée « plus attentivement ».

Le ministre français propose qu’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE, les 10 et 11 septembre, soit l’occasion d’un « débat d’ensemble » sur l’action de l’UE en faveur des droits de l’homme en Iran.

En matière de communications, les pays de l’UE avaient annoncé en mars leur volonté d’agir ensemble face au brouillage en Iran des programmes télévisés de la Deutsche Welle et de la BBC notamment, ainsi que face au blocage des téléphones portables et à la surveillance de l’internet.

La mobilisation de la société civile et du monde politique s’est accrue ces dernières semaines pour sauver Sakineh d’un châtiment que le président français Nicolas Sarkozy a qualifié mercredi de « moyen-âgeux ». Il avait ajouté que la France estimait avoir « la responsabilité » de la jeune femme.

Une pétition a été lancée mi-août à Paris. Elle rassemble personnalités politiques, artistes, intellectuels de différents pays, dont plusieurs prix Nobel. Les anciens présidents français Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing ont notamment signé ce texte qui reçoit de 1.800 à 2.000 signatures par jour.

L’Iran et les pays occidentaux sont engagés depuis 2006 dans un bras de fer sur le programme nucléaire de Téhéran. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté quatre séries de sanctions contre l’Iran pour l’obliger à cesser l’enrichissement d’uranium. Jusqu’à présent, l’Iran n’a pas plié.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous