IranDroits de l'hommeIran. Des étudiants arrêtés parmi des manifestants

Iran. Des étudiants arrêtés parmi des manifestants

-

ACTION URGENTE

DES ÉTUDIANTS IRANIENS ARRÊTÉS PARMI DES MANIFESTANTS

AI: Des dizaines, voire des centaines, de manifestants, dont deux étudiants et un élève, Ramtin Meghadadi, Saeed Sakakian et Sirous Zarezadeh, ont été arrêtés le 14 février lors de manifestations organisées dans tout l’Iran par solidarité à l’égard des peuples égyptien et tunisien, à l’instigation des dirigeants de l’opposition Mehdi Karroubi et Mir Hossein Moussavi. On ignore où se trouvent la plupart de ces personnes.

Ramtin Meghdadi, un élève de 17 ans, a été arrêté alors qu’il participait à une manifestation à Babol, une ville du nord du pays. Il avait travaillé pour l’organisation de jeunesse soutenant le dirigeant de l’opposition Mir Hossein Moussavi lors de la campagne présidentielle de 2009. Saeed Sakakian, militant étudiant de l’université internationale de Qazvin, a été arrêté à Téhéran. Il avait déjà été arrêté le 7 décembre 2009, pendant la Journée nationale des étudiants. Condamné à quatre mois de prison avec sursis pour « propagande contre le régime », il avait été exclu de l’université. Sirous Zarezadeh, un étudiant de 22 ans, travaillait pour le Comité étudiant pour la défense des prisonniers politiques (SCDPP). Il aurait été emmené dans un bâtiment de la place Haft Tir utilisé par les bassidjis (miliciens volontaires) – responsables de nombreuses violations des droits humains en 2009. Parmi les autres personnes arrêtées le 14 février ou les jours suivants figurent 16 étudiants de l’université Sharif de technologie, située à Téhéran.

Au moins deux hommes ont été tués, semble-t-il, par balle lors des manifestations du 14 février et des dizaines de personnes ont été arrêtées dans tout le pays. Les autorités ont imputé ces homicides à un groupe d’opposition interdit et les manifestants accusés d’y être impliqués pourraient risquer d’être exécutés. En revanche, des témoins oculaires ont affirmé que les coups de feu provenaient de là où les forces de sécurité étaient postées. De nouvelles arrestations auraient eu lieu le 16 février 2011 lors des obsèques de l’une des victimes.

AU 31/11, MDE 13/019/2011 – Iran 16 février 2011

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous