IranDroits de l'hommePays-Bas: enquête sur un piratage internet visant à espionner...

Pays-Bas: enquête sur un piratage internet visant à espionner des Iraniens

-

AFP: Les services secrets néerlandais ont ouvert une enquête afin de déterminer qui a falsifié 531 certificats de sécurité internet dans le but d’espionner des utilisateurs en Iran, a-t-on appris mardi auprès du ministère néerlandais de l’Intérieur.

« Une enquête a été ouverte par les services secrets », a déclaré à l’AFP Vincent van Steen, un porte-parole du ministère néerlandais de l’Intérieur, qui a également précisé que « le but est notamment de déterminer qui a piraté les certificats ».

Dans un rapport publié lundi par le ministère, la société Fox-IT, spécialisée dans la sécurité informatique, avait assuré que des pirates informatiques avaient falsifié en juillet 531 certificats de sécurité internet, dits SSL, via la société néerlandaise DigiNotar, une des sociétés qui délivre ce type de certificats.

L’objectif des pirates informatiques était « d’intercepter des conversations privées en Iran », avait soutenu Fox-IT.

Les certificats SSL sont utilisés pour assurer les utilisateurs de l’authenticité d’un site internet. Les internautes dont le navigateur est trompé par un faux certificat sont susceptibles de révéler involontairement leurs activités à un tiers, ce qui constitue une attaque dite « de l’homme du milieu » (HDM).

Selon Fox-IT, plusieurs serveurs de la société DigiNotar ont été piratés et des faux certificats ont été délivrés pour les sites internet de sociétés telles que Skype, Google, Twitter et Facebook, mais également pour les sites internet des services secrets américains (CIA) et israéliens (Mossad).

« Au final, cela ne m’étonnerait pas s’il s’avérait que le gouvernement iranien est derrière tout cela et essaie d’intercepter des informations qu’il ne pourrait pas avoir autrement, comme celles venant de dissidents », a déclaré à l’AFP Hans van de Looy, un expert de la société Madison Gurkha, spécialisée dans la sécurité informatique.

Fox-IT a assuré que plus de 99% des utilisateurs visés par les attaques informatiques se trouvaient en Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous