IranIran (actualité)Entrée en application de la loi sur les contrats...

Entrée en application de la loi sur les contrats avec deux sociétés turques

-

AFP: 27 sept – Le Conseil des gardiens de la constitution en Iran a approuvé lundi une loi votée par le parlement obligeant le gouvernement à demander son approbation dans deux importants contrats avec des sociétés turques, a indiqué l’agence officielle Irna.

« La loi obligeant le gouvernement d’obtenir l’approbation du parlement dans les deux contrats (…) n’est pas contraire à la constitution et à la charia », a écrit Ahmad Janati, le secrétaire du Conseil des gardiens, organe conservateur chargé d’approuver les lois votées par les députés, dans une lettre au président du parlement.

Le président réformateur Mohammad Khatami, qui devait se rendre en Turquie mardi, a annoncé le report de sa visite après le vote dimanche du parlement qui force le gouvernement à soumettre à l’approbation des députés la signature de contrats avec les sociétés turques TAV (Tepe-Akfen-Vie) et Turkcell.

TAV a obtenu l’exploitation de la première phase du nouvel aéroport international de Téhéran et a été retenu par le gouvernement pour la construction de la seconde phase. Un contrat a été signé avec Turkcell pour un deuxième réseau de téléphonie mobile en Iran.

M. Khatami a appelé les dirigeants turcs pour tenter de minimiser les dommages causés par le report de sa visite, ont rapporté les médias iraniens.

Le chef de l’Etat, rendu furieux par le vote du parlement, n’en a pas moins défendu la décision des députés comme un « signe de démocratie », lors d’entretiens téléphoniques avec les chefs de l’Etat et du gouvernement, turcs Ahmet Necdet Sezer et Recep Tayyip Erdogan.

« Je respecte les relations bilatérales entre nos deux nations, et je respecte aussi la décision du Majlis (assemblée) et je considère l’acceptation de ma part de cette décision comme un signe de démocratie », a dit M. Khatami.

« Notre parlement désire étendre les relations bilatérales entre nos deux pays et ce qui est arrivé n’est qu’un désaccord naturel », a-t-il ajouté en soulignant que « le Majlis n’a pas annulé les transactions ».

« Nous allons travailler à une solution entre le gouvernement et le Majlis, qui préparera le terrain pour mon voyage en Turquie et pour des relations plus fortes qu’avant », a-t-il dit.

« Nous ne pouvons pas attirer les investisseurs étrangers lorsque nous changeons tous les jours nos lois. De tels changements ne peuvent pas garantir les investissements alors que nous avons désespérément besoin d’investissement intérieur et extérieur », a déclaré le porte-parole du gouvernement Abdollah Ramezanzadeh.

Toutefois, M. Ramezanzadeh a rejeté la possibilité d’une démission du président Khatami avant la fin de son mandat en août 2005. « Comme l’a dit M. Khatami, il finira son mandant à moins que les conditions changent ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous