IranIran (actualité)Iran-Italie : Un responsable iranien annule son voyage à...

Iran-Italie : Un responsable iranien annule son voyage à Rome en réaction à une accusation de « fra

-

Iran Focus, Rome, 29 juin – L’Iran a réagi vivement à la critique de gouvernement italien sur l’élection présidentielle et a annulé une visite à Rome du président du parlement de la théocratie.

La décision est venue après que le Premier ministre italien Silvio Berlusconi ait annoncé qu’il ne recevrait pas le président du Majlis Gholam-Ali Haddad Adel. La fille d’Adel est mariée au fils du guide suprême Ali Khamenei, Mojtaba, qui a joué un rôle majeur, selon des sources informées à Téhéran, dans l’organisation des forces de sécurité pour manipuler les élections et donner la présidence à Mahmoud Ahmadinejad.

Le quotidien téhéranais Chargh rapporte aujourd’hui qu’Adel a annulé sa visite en Italie et en Belgique. Le bureau d’Adel a plus tard indiqué dans un communiqué mercredi que son voyage en Belgique aurait lieu.

« Le voyage a été annulée à la dernière minute, après que Berlusconi ait refusé de recevoir Adel », indique le journal. « L’Italie fait partie des pays européens qui ont réagi négativement à l’élection présidentielle en Iran ».

Dans une menace voilée de représailles économiques, Hamid-Reza Assefi le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères a invité les autorités italiennes à penser à leurs intérêts nationaux, d’après l’agence de presse IRNA.

Les médias officiels en Iran ont donné la prééminence aux propos des chefs d’Etat français et allemands, disant que l’élection récente était « démocratique et reflétait la volonté du peuple ».

L’Union européenne a invité l’Iran à enquêter sur « les irrégularités dans l’élection de façon prompte et transparente ».

Le commissaire européen de l’Italie, Franco Frattini, a déclaré dans une interview avec de le quotidien La Repubblica que « l’Union européenne pourrait aller jusqu’à rompre ses relations avec l’Iran, si le nouveau président donne des réponses négatives ». Il a qualifié la position d’Ahmadinejad sur la question nucléaire comme « une position extrémiste ».

Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères a réagi à la critique acerbe d’un ministre italien contre le nouveau président de l’Iran, disant que « Ahmadinejad est un homme mauvais issu d’un régime mauvais ».

Assefi a mis engarde l’Italie que « la répétition des allégations des autorités américaines ne servira pas les intérêts italiens ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous