IranIran (actualité)L’Iran fustige une autorité allemande pour ses accusations de...

L’Iran fustige une autorité allemande pour ses accusations de terrorisme contre le nouveau président

-

Iran Focus, Téhéran, 23 juillet – L’Iran a tiré une nouvelle salve sur l’Allemagne samedi à la suite de déclarations du ministère allemand de l’intérieur qui avait exprimé lundi son inquiétude sur les liens avec le terrorisme du nouveau président Mahmoud Ahmadinejad, disant qu’il s’agissait d’un « intégriste islamique qui n’a pas de distance absolue avec le terrorisme ».

Après avoir fustigé le ministre de l’Intérieur allemand mercredi, le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères Hamid-Reza Assefi s’en est pris samedi à son homologue du ministère de l’intérieur, Rainer Lingenthal.

« En plus de mes recommandations précédentes comme quoi il ferait mieux de respecter les règles de la démocratie, j’ai deux autres conseils pour [Lingenthal »> », a dit Assefi à la presse à Téhéran. « Tout d’abord, c’est mal et grossier pour un politicien de se mettre en colère. Un politicien doit élever et exprimer sa position de manière civilisée. »

« Ma seconde recommandation sera de lui dire de tenir compte et de suivre les règles traditionnelles de la diplomatie », a-t-il ajouté.

La querelle diplomatique entre Téhéran et Berlin s’est avivée la semaine dernière quand Assefi a accusé Schily de jouer un rôle « dans une conspiration sioniste contre la République islamique d’Iran ».

« Je conseille à ce responsable allemand de cesser d’être sous influence sioniste », avait-il dit.

La réponse du porte-parole du ministère allemand de l’intérieur ne s’est pas fait attendre.

« Il est incroyablement insolent de voir sortir une telle déclaration d’un pays où les droits de l’homme sont constamment violés, où les femmes sont publiquement fouettées après des sentences douteuses et où les dissidents sont maintenus en isolement carcéral sans la possibilité de se faire assister d’un avocat », avait dit le porte-parole allemand.

Le ministre de l’Intérieur Otto Schily a été un avocat des familles de quatre opposants iraniens assassinés à Berlin par des terroristes dans les années 1990. Le tribunal avait conclu dans son verdict que les dirigeants de Téhéran avaient directement donné l’ordre d’assassiner des dissidents iraniens à l’étranger.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous