IranIran (actualité)Ministre italien des Affaires Etrangères : « L’Iran, un...

Ministre italien des Affaires Etrangères : « L’Iran, un problème pour les Nations Unies »

-

Le Ministre des Affaires Etrangères italien qualifie les propos anti-israéliens de « terrifiants ».(/i)

ANSA, Jérusalem/Rome, 1er novembre – Mardi, le ministre italien des Affaires Etrangères, Gianfranco Fini, a déclaré que l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) devrait déférer l’Iran au Conseil de Sécurité de l’ONU en raison de son programme nucléaire controversé.

Prenant la parole à Jérusalem après sa rencontre avec son homologue israélien, Silvan Shalom, Fini a dit que le problème était extrêmement urgent, suite à l’appel à la destruction d’Israël lancé par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Les commentaires d’Ahmadinejad mercredi dernier selon lesquels Israël « devait être rayé de la carte » représentent une « menace terrifiante », a-t-il dit.

Il a jouté : « Je pense que la communauté internationale toute entière doit rester sur ses gardes afin de s’assurer que l’Iran ne fabrique pas d’ogives nucléaires, car cela constituerait un scénario à haut risque pour l’humanité ».

« J’espère qu’à la vue des déclarations du président iranien contre Israël, lorsque (le conseil d’administration) de l’AIEA se réunira en novembre, il décidera de soumettre l’Iran au Conseil de Sécurité », a déclaré Fini.

Shalom a souligné que « les commentaires d’Ahmadinejad étaient menaçants mais n’étaient pas une surprise. Nous savons ce que l’Iran aimerait faire : détruire Israel ». L’Iran n’est « plus un problème juste pour Israël : nous espérons que l’affaire sera portée devant le Conseil de Sécurité le plus tôt possible. L’Iran est tout simplement en train de gagner du temps pour fabriquer des armes nucléaires ».

Des hommes politiques italiens de tous les horizons ont l’intention de participer en signe de protestation à des sit-ins devant l’ambassade de l’Iran à Rome plus tard cette semaine.

Un certain nombre de membres du Parlement et de dirigeants de partis politiques ont accepté de prendre part à la manifestation de nuit organisée par le quotidien conservateur Il Foglio prévue pour jeudi soir.

Un autre sit-in est planifié pour mercredi après-midi par le parti Vert et on s’attend à ce que celui-ci attire des manifestants plus jeunes ainsi que des personnes de gauche pro-palestiniennes.

Le leader des Démocrates de gauche, Piero Fassino, a dit qu’il avait pour projet d’assister au sit-in, car l’Iran est en train de mener « une guerre idéologique contre Israel, ce qui est politiquement et moralement inacceptable ». Les commentaires d’Ahmadinejad sont une « insulte intolérable non seulement pour l’Etat hébreu, mais aussi pour la communauté internationale », a affirmé le Maire de Rome, Walter Veltroni.

Adolfo d’Urso, ministre adjoint des Activités de Production du parti de droite au pouvoir, l’Alliance Nationale, a recommandé aux partis politiques de faire de la manifestation de jeudi un « événement bipartite ». La vice-ministre des Affaires Etrangères, Margherita Boniver, a déclaré qu’il était « honteux que l’Iran tente de semer la zizanie alors que la communauté internationale travaille pour relancer la Feuille de Route pour la paix au Moyen-Orient ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous