IranIran (actualité)L’ambassadeur d’Iran en Norvège met en garde contre des...

L’ambassadeur d’Iran en Norvège met en garde contre des conséquences si les parlementaires rencontre

-

AP, Oslo, Norvège, 4 novembre – L’ambassadeur d’Iran en Norvège a mis en garde la nation nordique qu’une rencontre la semaine prochaine entre des parlementaires norvégiens et la dirigeante de l’opposition iranienne aura de “graves conséquences” pour les relations bilatérales, a rapporté la chaîne de télévision NRK samedi.

Des députés de la commission des Affaires étrangères ont l’intention de mener des discussions avec la dirigeante de l’opposition iranienne Maryam Radjavi à Oslo la semaine prochaine.

L’ambassadeur d’Iran, Abdul Reza Faraji Rad, a appris cette réunion, qui n’était pas publique, après avoir ostensiblement intercepté un e-mail interne adressé à la commission, a précisé la NRK.

Le diplomate iranien a ensuite menacé le président de la commission, Olav Akselsen, de graves conséquences pour les relations entre la Norvège et l’Iran si le groupe persistait à maintenir la rencontre.

Maryam Radjavi, une militante des droits de l’homme considérée comme une terroriste par le régime iranien, a mené des discussions avec les parlementaires belges l’an dernier.

Radjavi, qui vit à Paris, est la “présidente-élue » du Conseil national de la résistance iranienne, une coalition qui regroupe l’organisation basée en Irak des Moudjahidin-e Khalq, ou Moudjahidine du peuple, accusée par Téhéran de mener une lutte armée contre le gouvernement du pays.

Le député de la commission des affaires étrangères Morten Hoglund a critiqué l’ambassadeur d’Iran pour avoir fait ces menaces.

« Je pense que l’on n’a jamais entendu qu’un diplomate haut placé à Oslo puisse faire montre d’un tel manque de respect pour la démocratie et le parlement de Norvège, et puisse brandir de pareilles menaces de la part d’un régime en désaccord avec la communauté internationale dans de nombreux domaines et qui est un des plus tyranniques qui existe », a déclaré Hoglund.

Gerrit Loeberg, le chef de la sécurité du parlement norvégien, a déclaré au journal local VG qu’il discutera de ce problème de sécurité avec la police secrète du pays scandinave, la PST.

« Une telle menace directe contre la Norvège de la part de l’ambassadeur d’un autre pays est extrêmement rare”, a dit Loeberg cite par VG.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous