IranIran (actualité)L'Iran veut produire deux millions de voitures par an...

L’Iran veut produire deux millions de voitures par an en 2015

-

AFP, Téhéran, 10 juillet – L’Iran, principal producteur automobile au Proche-Orient, vise les deux millions d’unités en 2015, même si les sanctions internationales commencent à peser sur son industrie automobile, a déclaré mardi le directeur général d’Irankhodro, principal constructeur iranien.

L’Iran « a produit en 2006 un peu plus de 1,1 million de voitures. Notre objectif est d’en produire au moins deux millions en 2015 », a déclaré Manouchehr Manteghi, lors d’une conférence de presse.

Irankhodro « a produit 635.000 voitures en 2006 et veut produire en 2015 quelque 1,2 million de véhicules, dont 200.000 dans ses usines à l’étranger », a-t-il ajouté. L’autre grand constructeur iranien est Saïpa.

Irankhodro a conclu depuis deux ans plusieurs accords d’assemblage de ses véhicules notamment au Bélarus, en Syrie, en Azerbaïdjan et au Venezuela, des alliés politiques de l’Iran.

M. Manteghi a toutefois reconnu que les sanctions financières imposées à la République islamique sous la pression des Etats-Unis, à cause de son programme nucléaire controversé, commençaient à toucher l’industrie automobile.

« En ce qui concerne les questions technologiques et le matériel, l’effet (des sanctions) a été moindre mais concernant les sources financières, il y a eu des effets. (…) Les sources de financement sont plus chères. Nos coûts financiers ont augmenté de 15% environ », a confié à l’AFP le responsable d’Irankhodro, lors d’une visite de l’usine, largement robotisée.

M. Manteghi a également expliqué que la production de la Logan, le véhicule du groupe français Renault construit en Iran (Tondar 90 en persan), « pouvait officiellement commencer et atteindre 550 voitures par jour. L’objectif est de produire 300.000 voitures en 2008 », a ajouté M. Manteghi.

« La production minimale pour cette année sera de 80.000 voitures », a-t-il ajouté.

Selon M. Manteghi, l’Iran a exporté en 2006 quelque 23.000 voitures, principalement des Peugeot 206 et des Samand, la voiture nationale iranienne.

Enfin, il a expliqué que sur les 2.200 voitures sortant quotidiennement usines du groupe, 1.500 marchaient aussi bien à l’essence qu’au CNG (gaz naturel comprimé).

Le gouvernement iranien a décidé en juin de rationner l’essence pour limiter les importations, qui représentent chaque année plus de 5 milliards d’euros.

« Notre objectif est de produire soit des voitures qui respectent les normes internationales et consomment peu, soit des voitures marchant aussi au gaz pour répondre à la politique de rationnement de l’essence décidée par le gouvernement », a affirmé M. Manteghi.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous