IranIran (actualité)L'Iran se retrouve isolé avec la participation de Damas...

L’Iran se retrouve isolé avec la participation de Damas et Ryad à Annapolis

-

AFP, 26 août – Iran a tout fait pour dissuader son allié syrien et son voisin saoudien de participer à la réunion d’Annapolis sur le Proche-Orient, mais se retrouve isolé en étant le seul grand absent de l’événement. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui n’a pas ménagé ses efforts, a appelé le roi Abdallah d’Arabie saoudite dans la nuit de dimanche à lundi.

« Je souhaite que le nom de l’Arabie saoudite ne fasse pas partie de ceux des (des pays) participants à la conférence d’Annapolis », a dit M. Ahmadinejad à son interlocuteur.

Téhéran considère que cette réunion, qui rassemblera mardi les négociateurs en chef israélien et palestinien aux côtés notamment d’une quinzaine de pays arabes, a pour seul but de « soutenir les sionistes occupants ».

« Les pays arabes devraient être vigilants envers les complots et les tromperies de l’ennemi sioniste », a encore dit M. Ahmadinejad.

Ennemi juré d’Israël et des Etats-Unis, l’Iran se pose depuis la révolution islamique de 1979 en défenseur inflexible des droits des Palestiniens.

Mais cette position est vue au mieux avec suspicion par ses voisins arabes, qui craignent que l’Iran déstabilise la situation avec son appui inconditionnel au Hamas palestinien.

En privé, les diplomates arabes dans la capitale iranienne soulignent qu’ils voient d’un mauvais oeil l’Iran perse et chiite se mêler des affaires des arabes sunnites.

Fort de son alliance avec la Syrie, Téhéran a aussi tenté de convaincre Damas de boycotter Annapolis.

M. Ahmadinejad a contacté dimanche par téléphone son homologue syrien Bachar Al-Assad, et selon l’agence iranienne Isna les deux hommes ont convenu que « seuls les vrais représentants du peuple palestinien peuvent prendre des décisions sur l’avenir de la Palestine et des conférences comme celle d’Annapolis sont vouées par avance à l’échec ».

Damas n’en sera pas moins représenté, à un niveau inférieur à celui des autres délégations arabes certes, par son ministre adjoint des Affaires étrangères Fayçal Mekdad.

A l’occasion d’une visite du chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem, M. Ahmadinejad avait déjà déploré mardi que « l’objectif des organisateurs de cette conférence » soit « de créer des liens entre les pays arabes et le régime sioniste ».

Le guide suprême iranien l’ayatollah Ali Khamenei a répété ce message lundi, à l’occasion de la fête de la milice islamiste des bassidjis, qualifiant Annapolis de « conférence de l’automne (…) car c’est l’automne de leur espoir ».

La plus haute autorité de l’Etat a affirmé que ses organisateurs « espèrent pouvoir aider le régime usurpateur et fantoche sioniste et apporter un peu d’honneur aux responsables de la maison noire », en allusion à la Maison Blanche.

L’Iran n’a pas perdu espoir pour autant de troubler le jeu. Le président iranien a ainsi invité les chefs de dix groupes palestiniens à Téhéran.

Selon le représentant du Hamas dans la capitale iranienne, Abou Ossama Abdoul Mata, cité par l’agence Isna, « les dirigeants des groupes palestiniens viendront prochainement à l’invitation de M. Ahmadinejad ».

Des représentants du Hamas et du Hezbollah libanais, participant à une conférence à Téhéran, avaient violemment critiqué samdi la tenue de la réunion d’Annapolis.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous