IranIran (actualité)Le chef de guerre afghan Hekmatyar abrité par l'Iran...

Le chef de guerre afghan Hekmatyar abrité par l’Iran en 2005 (radio espagnole)

-

AFP, 6 octobre – Le chef de guerre afghan Gulbuddin Hekmatyar, qui a revendiqué la responsabilité de l’embuscade qui a tué dix soldats français le 18 août près de Kaboul, a vécu en 2005 à Téhéran, protégé par le régime, selon un rapport de renseignement cité lundi par la radio espagnole Cadena Ser.

En 2005, Hekmatyar vivait dans un hôtel de Téhéran, en "liberté totale" et sa sécurité était assurée par le gouvernement iranien, selon la radio qui a eu accès à un rapport du Centre d’intelligence des Forces armées espagnoles (CIFAS).

Elle met en ligne sur son site internet un fac-similé d’un rapport "confidentiel" du ministère espagnol de la Défense, où on lit: "Gulbuddin Hekmatyar, fondateur du HIG (parti islamique, ndlr) vit actuellement dans l’hôtel (dont le nom est biffé, ndlr), avec liberté totale, dans la ville de Téhéran, Iran. La sécurité est assurée par le gouvernement iranien. Beaucoup d’individus non identifiés se réunissent quotidiennement avec lui".

La date de ce rapport, non visible sur le document, est le 9 août 2005, selon la Cadena Ser.

Gulbuddin Hekmatyar est un ex-protégé de la CIA devenu un "homme à abattre" pour l’Otan. Ephémère Premier ministre à deux reprises dans les années 1990, il figure sur la "liste noire" de l’ONU, aux côtés du mollah Omar, chef religieux des talibans. Il a déjà vécu réfugié en Iran entre 1996 et 2002.

Le 18 août, une patrouille française était tombée dans une embuscade montée par 140 à 170 insurgés bien armés dans la vallée d’Uzbeen, dans le district de Saroubi, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Kaboul.

Dix soldats français avaient été tués et 21 blessés dans cet accrochage, le plus meurtrier pour les troupes internationales depuis la chute du régime des talibans fin 2001, suscitant une forte émotion en France. L’attaque a été revendiquée lundi dernier par Hekmatyar dans une vidéo.

Selon la Cadena Ser, le CIFAS suspecte également le régime iranien d’avoir fourni à un groupe terroriste allié des missiles sol-air américains Stinger.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous