IranIran (actualité)Iran : Les débats télévisés ont exacerbés l’hémorragie du...

Iran : Les débats télévisés ont exacerbés l’hémorragie du régime clérical

-

ImageIran Focus: En marge de élection présidentiel, un exercice inédit dans la campagne électoral a laissé un impact irréversible : les débats télévisé diffusés en direct, et regardés chaque soir par 45 millions d’Iraniens, ont répandu la violence des affrontements entre hommes du sérail.

Ahmadinejad a sortit le couteau le premier mettant à jour un plan du guide suprême pour déstabiliser le clan Rafsandjani, numéro 2 du régime. Ce plan vise à mettre à l’écart l’un des piliers de la république islamique.

Durant ces débats publics, Ahmadinejad n’a pas hésité à dénoncé ce qu’il a appelé la «mafia économique» à la solde de Rafsandjani qu’il a qualifié de parrain du candidat Moussavi.

«D’où vient l’argent de votre campagne?», a-t-il demandé à Moussavi lors du débat du 4 juin, avant de l’accuser d’avoir le soutien de Rafsandjani, qui est à la tête du Conseil de Discernement des intérêts de l’Etat,  deuxième institution du régime. Rafsandjani est réputé disposer d’une fortune considérable dont l’origine de la fortune personnelle restait jusqu’ici un sujet tabou.

S’adressant à Moussavi, le président du régime clérical a notamment déclaré :
• Beaucoup de dirigeants de votre gouvernement et de celui de M. Hachemi (Rafsandjani) ont débuté avec les poches vides, mais sont ensuite devenus milliardaires grâce à l’import-export avec un dollar à 7 tomans. (Or le taux du marché était d’un dollar pour 1000 tomans)
• J’ai une liste de terrains qui ont été donnés à ces dirigeants, 400.000 m2, 500.000 m2, 800.000 m2, 4 km2. … A qui sont allés tous ces terrains ? A ceux qui vous soutiennent maintenant.
• Dans un cas, ils ont donné la [compagnie] Racht Electric aux amis de M. Karbaschi, à sa femme, et à l’épouse de M. Ghobeh. Ils ont détruit l’usine et vendu le terrain. Il y a eu des dizaines de cas similaires. Ils ont reçu 4 km2 de terres dans le Hormozegan.
• M. Moussavi, si vous voulez parler de comportement illégal, alors examinez le cas de Stat Oil (la compagnie pétrolière norvégienne). M. X a été jugé et condamné, mais il a été aidé et il s’est échappé, puis il est parti à l’étranger. La fin de l’histoire conduit au fils de M. Hachemi (Rafsandjani). Les comportements illégaux sont associés aux fils de ces hommes qui vous soutiennent aujourd’hui.
• Comment le fils de M. Nategh [Nouri, ancien président du Majis] est-il devenu milliardaire ? Comment vit M. Nategh aujourd’hui ? Ce sont vos supporters, et ils sont liés à un comportement illégal.

Ahmadinejad a utilisé la même tactique avec le candidat Karoubi. "Comment avez-vous acheté votre maison?", lui a-t-il lancé avant de l’accuser d’avoir perçu des fonds, lorsqu’il présidait le Parlement, d’un homme d’affaires ensuite jeté en prison pour corruption. Il a aussi dévoilé l’existence d’une prison secrète dans le bâtiment de la fondation des martyrs alors géré par Karoubi, ou la découverte d’agent du gouvernement iranien détenteur de bombe dans une avion destinée à la Mecque à l’époque où Moussavi était premier ministre.

L’offensive d’envergure de la faction du guide suprême n’a pas manqué d’enhardir les partisans d’Ahmadinejad : Ses partisans déferlent ces derniers jours dans les rue de Téhéran en distribuant les affiches d’Ahmadinejad et scandant «alarme anti-vol 2009 » ; Deux ténors du Majlis (Ahmad Tavakoli et Hadad Adel) proche de Guide suprême qui ne s’étaient pas prononcé jusqu’ici, ont alors annoncé leur ralliement à Ahmadinejad ; Les partisans de ce derniers ont eu recours à la violence en attaquant les bureaux des figures proches de Rafsanjani dont celui de Hassan Rohani au Conseil de Discernement des intérêts de l’Etat;  A la fin de la prière de vendredi en présence du Guide, les participants ont scandé en faveur d’Ahmadinejad.

La télévision d’Etat a refusé de diffuser le droit de réponse de Rafsandjani aux accusations porté contre lui par Ahmadinejad.

Par ailleurs, le 8 juin dernier, les supporteurs d’Ahmadinejad qui s’étaient donné rendez-vous au complexe de prière Khomeiny, un site de plusieurs hectares dans le centre de la capitale, n’ont pas manqué l’occasion pour conspuer le candidat Moussavi. "Moussavi, menteur" ou encore "Moussavi, laisse la révolution tranquille", ont scandé les dizaines de milliers de militants pro-Ahmadinejad, chauffés à blanc par des orateurs selon les journalistes sur place.

Les partisans de M. Ahmadinejad ont également conspué Akbar Hachémi Rafsandjani : "Hachémi et ses fils, pilleurs de capitaux publics", ont lancé les manifestants avant de crier "mort à Hachémi".

Estimant que la stratégie générale d’Ali Khamenei consiste à chercher à rendre le régime monolithique, les analystes considèrent que les manœuvres politiques des ces derniers jours visent à préparer le terrain à une purge en règle de toute la couche du régime lié à Rafsandjani, une phase cruciale pour le régime qui ne saurait s’opérer sans une hémorragie générale au sein du système théocratique.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous