IranIran (actualité)"Nous nous battrons, nous mourrons mais nous reprendrons l'Iran",...

« Nous nous battrons, nous mourrons mais nous reprendrons l’Iran », scandent les manifestants

-

AFP : Des dizaines de milliers de manifestants ont envahi simultanément différents points de l’avenue Enghelab, prenant parfois les forces de l’ordre par surprise, selon les nombreux témoignages recueillis par l’AFP. Ils ont profité de l’affluence liée aux cérémonies de l’Achoura, journée de deuil religieux commémorant la mort de Hossein, imam vénéré de l’islam chiite.

De nombreux affrontements, parfois très violents, ont rapidement opposé manifestants et forces anti-émeute sur cette grande artère, qui avait été déjà été le théâtre de grandes manifestations en juin contre la réélection du président Ahmadinejad. Ces manifestations avaient fait 36 morts selon le gouvernement, 72 selon l’opposition.

Les manifestants ont allumé de nombreux incendies pour se protéger des gaz lacrymogènes et ralentir les assauts des policiers auxquels ils jetaient des pierres, érigeant parfois des barricades comme près de la place Azadi (ouest).

"Nous nous battrons, nous mourrons mais nous reprendrons l’Iran", scandaient les manifestants, criant aussi: "C’est le mois du sang, et les bassidjis vont tomber", double allusion au mois de deuil de Moharram dont Achoura est le point culminant et à la milice du régime islamique, largement utilisée par le gouvernement contre les manifestants.

Les opposants ont parfois débordé les forces de l’ordre en dépit des gaz lacrymogènes et des tirs d’avertissements, et malgré l’aide de nombreux policiers en civils et bassidjis qui poursuivaient et frappaient les manifestants jusque dans les rues voisines.

Toujours selon les témoins, plusieurs véhicules de police ont été incendiés par les manifestants, qui scandaient "mort au dictateur", nom donnée par l’opposition au président Ahmadinejad depuis sa réélection. Plusieurs policiers ont été blessés, selon ces témoins.

Aucun bilan global ou estimation du nombre des blessés et des arrestations n’était disponible en début d’après-midi, alors que le calme revenait progressivement le long de l’avenue désormais occupée par des milliers de policiers.

D’autres affrontements violents ont eu lieu en province, notamment à Ispahan et Najafabad (centre), Shiraz (sud) et à Babol (nord), selon Rahesabz.

Les émeutes de dimanche interviennent dans un climat de tension politique exacerbée par la mort la semaine dernière du grand ayatollah dissident Hossein Ali Montazeri. Les funérailles de cette figure de l’opposition avaient déjà donné lieu, dans plusieurs villes, à des affrontements avec la police.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous