IranIran (actualité)Le réseau international des "cités refuges" accueil la journaliste...

Le réseau international des « cités refuges » accueil la journaliste iranienne Parvin Ardalan

-

AFP :  La ville de Malmö, dans le sud de la Suède, s’est proposée comme "cité refuge" pour accueillir la journaliste féministe iranienne Parvin Ardalan, lauréate 2007 du prix Olof Palme pour les droits de l’homme, qui doit y arriver prochainement, a annoncé la municipalité de Malmö.

"La journaliste iranienne et défenseur des droits de la femme Parvin Ardalan a maintenant accepté l’invitation de prendre Malmö pour cité refuge", a annoncé dans un communiqué la ville suédoise qui entre ainsi dans le réseau international des "cités refuges" (Icorn), proche du PEN club international.

A ce titre, "Parvin va arriver prochainement à Malmö où elle pourra vivre un an, renouvelable, à une adresse tenue secrète", précise la ville.

En outre, l’activiste née en 1972 recevra une bourse qui doit lui permettre de "poursuivre librement ses activités", promet la municipalité.

La Fondation Olof Palme qui avait reconnu le courage de la journaliste dans le combat féministe en Iran en lui décernant le prix du nom du Premier ministre suédois assassiné en 1986, a salué l’initiative de Malmö.

"Il est réjouissant de voir l’intérêt que suscite son travail", déclare le président de la Fondation Olof Palme, Pierre Schori, dans un communiqué.

"Grâce à la possibilité qui lui est ainsi offerte de s’exprimer librement, sans la menace constante de persécutions, elle peut continuer à inspirer les forces démocratiques en Iran", poursuit-il.

Téhéran avait interdit à Parvin Ardalan de venir chercher le prix Olof Palme et sa soeur était venue à sa place, en mars 2008.

Ce prix lui avait été décerné pour avoir "placé la revendication d’égalité des droits entre hommes et femmes au centre de la lutte pour la démocratie en Iran". Créé pour promouvoir la paix et le désarmement, pour combattre le racisme et la xénophobie, le prix consiste en un diplôme et est doté de 75.000 dollars (54.000 euros).

En avril 2007, Mme Ardalan a été condamnée à trois ans de prison après avoir été déclarée "menace pour la sécurité nationale" pour avoir critiqué la situation des femmes en Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous