IranIran (actualité)Iran: les milices islamistes se préparent à réprimer futures...

Iran: les milices islamistes se préparent à réprimer futures manifestations

-

AFP: Quelque 3.000 Bassidji (miliciens islamistes) ont mené vendredi à Téhéran des manoeuvres pour améliorer leur efficacité face à d’éventuelles manifestations contre le régime, qui reste « vulnérable » à l’opposition réformiste, selon plusieurs médias samedi.

Les Bassidjis ont « simulé des batailles de rue en utilisant leur expérience des événements » de 2009, lorsque des manifestations à répétition ont secoué le pays après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, a indiqué le quotidien réformateur Arman.

Ces exercices ont opposé des miliciens « jouant le rôle de manifestants de la sédition » (ndlr: l’opposition réformatrice) et des unités de forces spéciales de Bassidjis, a précisé le journal en ajoutant qu’ils avaient fait « un certain nombre de blessés ».

Le commandant des Gardiens de la révolution (Pasdaran) de Téhéran, le général Hossein Hamedani, a affirmé devant les Bassidjis que le régime iranien « reste vulnérable » à la « sédition intérieure », selon les médias.

Le terme de « sédition » désigne, dans le langage des conservateurs au pouvoir, l’opposition réformatrice interne au régime dont les manifestations répétées contre le scrutin présidentiel de juin 2009, jugé frauduleux, a plongé la République islamique dans l’une des pires crises politiques de son histoire.

Ces manifestations ont fait des dizaines de morts et des milliers d’arrestations. Des centaines de personnalités proches de l’opposition ont été arrêtées, et parfois condamnées à de lourdes peines de prison.

« En cette année 1390 (du calendrier iranien), (les réformateurs) conspirent toujours et la sédition va continuer », a affirmé le général Hamedani.

« Le danger qui demeure et auquel nous devons faire attention est le Satan intérieur. Sur le front de la sédition nous demeurons vulnérables », a-t-il poursuivi selon Arman.

Les Bassidjis dépendent des Gardiens de la Révolution, bras armé du régime qui double l’armée régulière.

Leur nombre est estimé à plusieurs millions, dont une centaine de milliers, selon des experts occidentaux, seraient entraînés pour intervenir aux côtés des forces anti-émeutes et des Pasdaran dans la répression des manifestations de rue.

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous