IranNucléaireL’Iran acquiert en secret de l’acier ultra dur pour...

L’Iran acquiert en secret de l’acier ultra dur pour une bombe atomique

-

Iran Focus, Paris, 28 juillet – L’Iran acquiert en secret un acier rare et d’une résistance très élevée, destiné au fuselage des bombes atomiques qu’il fabrique, a déclaré aujourd’hui à Paris dans une conférence de presse un groupe de l’opposition iranienne.

Mohammad Mohadessine, qui préside la commission des affaires étrangères du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a déclaré que Téhéran « se procure de l’acier maraging en contrebande à l’étranger et en le produisant dans le pays ».

Mohadessine a déclaré que l’acier maraging, qui est deux fois plus robuste que l’acier inoxydable et qui est 85% plus dur que le titane pur, est nécessaire à un fuselage très résistant permettant une implosion initiale dans une zone fermée pour un maximum de puissance. Ceci, a-t-il dit, entraîne une réaction en chaîne et déclenche une détonation nucléaire.

Téhéran utilise aussi de l’acier maraging pour fabriquer des fuselages de missiles et des rotors extérieurs de moteurs de missiles. « C’est nécessaire pour accroître la portée des missiles », a affirmé Mohadessine.

Mohadessine s’exprimait à un séminaire à Paris sur le programme nucléaire iranien à la suite de la récente élection présidentielle. Paul Leventhal, président fondateur de l’Institut de contrôle nucléaire basé aux Etats-Unis, Frédéric Encel, expert français en géopolitique, et Alireza Assar, ancien conseiller des gardiens de la révolution iraniens pour les questions atomiques, ont traité des différents aspects du programme nucléaire de l’Iran et de son impact sur la paix et la sécurité régionales et internationales.

Mohadessine a dit que l’Iran se procurait de l’acier maraging en Malaisie, ajoutant que les cargaisons étaient d’abord amenées aux Emirats arabes unis puis déroutées vers l’Iran, a-t-il précisé.

« Ces compagnies écrans sont visiblement non iraniennes, mais leur personnel est totalement affilié au régime ».

Mohadessine a dit qu’une de ces compagnies écrans était ASCOTEC, abrégé de l’organisation pour le développement et la reconstruction des mines et de l’industrie d’Iran.

Il a dit que cette compagnie était dirigée à Téhéran par Ahmad Alaghmand et que son adresse était « n°36, 43e rue de l’ouest, rue du martyr Djahan Ara, rue Seyed Jamal Ad-Din Assad-Abadi, Téhéran ».

L’ASCOTEC a également une branche à Düsseldorf en Allemagne, dirigée par Ahmad Katani. Le vice-président pour la section commercial se nomme Yazdan Karimi, a dit Mohadessine.

ASCOTEC compte aussi une branche aux Emirats arabes unis et une autre au Japon. Cette dernière est dirigée par l’ingénieur Haghighi, selon le CNRI.

Mohadessine a également révélé que la recherche interne et la production de matériaux puissants étaient menées à l’université Malek Achtar qui est affiliée au ministère de la défense.

« L’acier maraging 300-350 qui est obtenu à l’université Malek Achtar contient du cobalt. Ces deux types d’acier sont utilisés pour construire des rotors de centrifugeuses. Il y a aussi eu des essais pour un acier en teneur plus élevée.

Des recherches ont aussi été menées à l’Université technique de Téhéran sur ce type d’acier sous la direction du Dr Nili. A l’Université Sahand à Tabriz, le Dr. Siamak Hossein Nejad a conduit des travaux similaires.

Une série d’activités secrètes se poursuivent à l’aciérie Mobarakeh d’Ispahan. L’an dernier une nouvelle ligne de production y a été lancée.

Les experts du régime ont rencontré l’an dernier des experts russes sur la production de l’acier Maraging. Cette année, ils ont rencontré des experts chinois et se sont aussi rendus au Japon pour y consulter des experts.

Cette coalition en exil a été la première à révéler le programme nucléaire clandestin de l’Iran. En août 2002, ils ont révélé les sites nucléaires de Natanz et d’Arak, tous les deux situés dans le centre de l’Iran, et depuis ils ont fait une série de révélations stupéfiantes sur le programme d’armement nucléaire de l’Iran.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous