IranNucléaireNucléaire: mise en garde de Berlin à l'Iran

Nucléaire: mise en garde de Berlin à l’Iran

-

AFP, Berlin, 1er août – Le gouvernement allemand a « exigé » lundi que l’Iran, qui a annoncé sa volonté de reprendre ses activités nucléaires ultra-sensibles, « ne fasse pas de geste unilatéral » qui pourrait mettre en danger les négociations menées avec la troïka européenne.
« L’attitude des Européens a reçu un large soutien international et le gouvernement allemand exige de l’Iran qu’il ne fasse pas de geste unilatéral qui enfreindrait l’accord conclu à Paris » en novembre 2004, a dit Jens Plotner, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
Cet accord signé entre l’Iran et l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France prévoyait la suspension de toutes les activités iraniennes d’enrichissement et de conversion, ainsi que l’ouverture de négociations en vue d’une coopération nucléaire, commerciale et politique entre l’Iran et l’UE.
Le ministre des Affaires étrangères Joschka Fischer « a lancé une mise en garde » dès dimanche soir « contre des calculs erronés de la part de Téhéran », a-t-il ajouté lors du point-presse régulier du gouvernement.
Les Européens « ont assuré il y a quelques jours encore l’Iran qu’ils s’en tiendraient à ce qui a été conclu le 25 mai lors de la dernière rencontre à Genève. Nous avons dit alors que nous allions présenter fin juillet début août une proposition globale en vue d’un accord avec l’Iran. Ce projet lui sera remis dans quelques jours », a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, « une reprise de la transformation de l’uranium serait dans cette perspective une démarche totalement non nécessaire », a-t-il ajouté, soulignant que le 1er août n’avait jamais été considéré comme une date butoir. « Nous restons pleinement dans les temps du calendrier », a-t-il souligné.
« Nous sommes dans la phase finale d’approbation » de cet ensemble fourni de propositions, a-t-il expliqué.
L’Iran devrait remettre lundi à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne une lettre l’informant de la reprise de ses activités nucléaires ultra-sensibles de conversion, selon un des négociateurs iraniens.
Le porte-parole allemand a relevé l’existence d' »une série de déclarations contradictoires en provenance d’Iran » que Berlin « considère avec préoccupations ». « Nous sommes prêts aujourd’hui comme hier à négocier sur la base de nos accords, mais il revient à l’Iran de ne pas faire de caculs erronés », a répété le porte-parole allemand.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous