IranNucléaireL’Iran va reprendre ses travaux au site nucléaire...

L’Iran va reprendre ses travaux au site nucléaire scellé aujourd’hui

-

Iran Focus, Téhéran, 3 août – L’Iran a annoncé mercredi qu’il allait reprendre ses activités nucléaires suspendues sur son site de conversation d’uranium, une mesure qui pourrait déclencher une crise internationale majeure.

« Si Dieu le veut, nous retirerons les scellés et reprendrons les activités aujourd’hui », a déclaré à la presse Ali Aghamohammadi, le porte-parole du Conseil suprême de sécurité nationale. Il évoquait les scellés posés par les inspecteurs nucléaires internationaux sur le site controversé d’Ispahan, au centre de l’Iran.

Le ton de défi de l’Iran ignore les avertissements lancés par l’Agence international de l’énergie atomique, l’Union européenne, les Etats-Unis et les Nations Unies qu’il doit cesser de menacer de vouloir reprendre ses activités.

Les observateurs considèrent cette nouvelle provocation du régime iranien comme le résultat direct de la consolidation du pouvoir dans les mains du guide suprême Ali Khameneï. L’annonce faite par Aghamohammadi est intervenue quelques heures après que le président ultra Mahmoud Ahmadinejad soit entré en fonction. Le nouveau président est farouchement loyal au guide suprême, qui a dit aujourd’hui que jamais l’Iran « ne se soumettrait au chantage » des gouvernements occidentaux.

L’Iran a fait savoir à l’AIEA lundi qu’il comptait reprendre la conversion de l’uranium sans plus de délai.

Aghamohammadi a dit que les inspecteurs de l’AIEA travaillaient sur le site pour mettre en marche les équipements de surveillance, mais il a rejeté la demande de l’instance onusienne de le retarder une semaine le temps de transférer et d’installer des caméras et d’autres équipements de surveillance sur le site.

« Une semaine pour l’installation des équipements n’est pas acceptable pour l’Iran », a déclaré le porte-parole, « l’Iran espère pouvoir reprendre ses activités aujourd’hui. »

Dans une interview avec l’agence de presse officielle Mehr, Aghamohammadi a déclaré que la troïka européenne voulait reporter la présentation de ses propositions à l’Iran « comme une manière de prendre position contre le nouveau président Ahmadinejad ».

« Mais M. Khatami a insisté sur le fait que le site d’UCF devait reprendre ses travaux sous son mandat, afin que les Européens ne puissent pas faire porter la responsabilité de leur incapacité à trouver une solution au nouveau président et dire qu’il est responsable de l’échec des négociations », a ajouté Aghamohammadi.

« Nous sommes à court de patience. Nous avons passé vingt mois à leur parler pour rien », a-t-il conclu.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous