IranNucléaireIran/nucléaire: Annan souhaite une sortie de l'impasse par la...

Iran/nucléaire: Annan souhaite une sortie de l’impasse par la négociation

-

AFP, New York, 10 août -Le secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan, a appelé de ses voeux mercredi une sortie de l’impasse actuelle sur le dossier du nucléaire iranien, estimant que le meilleur moyen était de poursuivre les négociations entre l’Union européenne (UE) et l’Iran.

Il a également appelé toutes les parties impliquées à « s’abstenir de tout acte pouvant entraîner une nouvelle escalade ».

« Il est essentiel de sortir de l’impasse actuelle et je crois que le meilleur moyen d’y parvenir est de poursuivre les discussions entre l’UE3 (Allemagne, France, Grande-Bretagne) et l’Iran », a déclaré M. Annan à la presse au siège de l’Onu à New York.

L’Iran a brisé mercredi les scellés sur son usine de conversion d’uranium d’Ispahan en vue de son redémarrage complet. Les Occidentaux, rendus méfiants par 18 ans de dissimulations iraniennes, craignent que ce geste ne se traduise par une nouvelle prolifération nucléaire.

Cette décision « était à l’évidence non conforme à l’accord de Paris tel qu’il a été approuvé par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) mais j’espère que toutes les parties s’abstiendront de tout acte pouvant entraîner une nouvelle escalade et poursuivront le processus de négociation », a dit M. Annan.

Espérant qu’elles trouveront une solution qui soit « conforme aux normes internationales et aux résolutions de l’AIEA », le secrétaire général a affirmé avoir « des indications que les parties étaient prêtes à continuer leur recherche d’une solution ».

La République islamique avait suspendu en novembre toutes les activités relatives à l’enrichissement et à son préalable, la conversion, pour permettre des négociations avec l’UE3.

Mais l’Iran a toujours dit que cette suspension était provisoire et s’est montré frustré par le résultat des tractations avec l’UE3, cherchant seulement selon lui à le priver de son droit « inaliénable » à l’enrichissement.

Peu avant de redémarrer Ispahan, l’Iran a rejeté comme « inacceptables » ou « insultantes » des propositions de l’UE3 lui offrant une coopération nucléaire, commerciale et politique, mais lui refusant la conversion et l’enrichissement.

Les Européens ont explicitement brandi la menace d’envoyer le dossier iranien devant le Conseil de sécurité de l’Onu si les Iraniens persistaient.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous