IranDroits de l'hommeFrance-Iran : Des opposants iraniens dénoncent la "complaisance" de...

France-Iran : Des opposants iraniens dénoncent la « complaisance » de Paris envers Téhéran

-

AFP, Paris, 10 août – Des opposants iraniens proches du mouvement des Moudjahidine du peuple ont appelé la France mercredi à « cesser sa politique de complaisance avec le régime des mollahs » après avoir obtenu l’annulation par la justice de leur expulsion.

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (en région parisienne) a récemment annulé les arrêtés d’expulsion et d’assignation à résidence pris en juin 2003 par le ministère de l’Intérieur contre cinq réfugiés politiques iraniens.

Ils avaient été interpellés lors de la rafle du 17 juin 2003 dans le cadre de l’enquête sur l’organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), organisation d’opposition armée au régime de Téhéran, dont le siège est à Auvers-sur-Oise, en région parisienne.

« La politique erronée de la France qui consiste à faire des concessions a renforcé la faction la plus rétrograde du régime des mollahs qui poursuit ses efforts pour se doter de l’arme nucléaire », a souligné Majid Chahbazian, l’un des cinq opposants, visé par l’arrêté du ministère, lors d’une conférence de presse.

« Il faut cesser cette politique de complaisance envers le régime des mollahs, source de l’intégrisme dans le monde » a renchéri sa compatriote Narguess Sarkhili, frappée de la même mesure.

Ils ont estimé que l’annulation des arrêtés était la preuve d' »un dossier totalement vide ». Pour le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Renée Le Mignot a dénoncé « des tractations honteuses » entre Téhéran et Paris à propos du sort de ces Iraniens réfugiés en France depuis plus de 20 ans.

L’évêque progressiste français Jacques Gaillot a salué une « petite victoire » appelant à « soutenir le courage des résistants ».

Les opposants et leurs soutiens ont enfin réclamé un non-lieu dans l’instruction du juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière sur le mouvement des Moudjahidine. Dix-neuf personnes, dont Maryam Radjavi, dirigeante emblématique des Moudjahidine, ont été mises en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous