IranNucléaireIran : Le numéro 1 du nucléaire accuse les...

Iran : Le numéro 1 du nucléaire accuse les USA de bluffer

-

Iran Focus, Téhéran, 23 août – Le nouveau secrétaire général ultra du Conseil suprême de la sécurité nationale (CSSN) et négociateur en chef a déclaré mardi que la stratégie américaine vis-à-vis de Téhéran n’était pas de déclencher une guerre, mais de forcer la théocratie à «se suicider ».

« Aujourd’hui la stratégie américaine, c’est de brandir un bâton et de bluffer devant les pays faibles pour les forcer au suicide et les soumettre à leur volonté », a estimé Ali Laridjani, un ancien commandant des gardiens de la révolution qui vient de prendre ses fonctions de secrétaire général du CSSN. Il s’agit de l’organe le plus élevé en matière de décisions sécuritaires.

« Mais nous ne devons pas avoir peur du vacarme des Américains et de leurs opérations psychologiques. Nous devons savoir qu’il s’agit d’une de leurs tactiques et qu’en aucune circonstance ils ne cherchent à déclencher une guerre », a déclaré Laridjani à une foule dans la salle de prière imam Khomeiny de Téhéran.

« Les Américains veulent que leur propre mode de vie domine le monde, mais ils se sont retrouvés face au mode de vie islamique que représente l’Iran. Leur problème avec le type d’islam au pouvoir en Iran tient dans sa différence avec les autres types d’islam dans les autres pays islamiques. L’islam dans les autres pays islamiques ne crée pas de problème aux Etats-Unis », a ajouté Laridjani.

Le confident ultra du guide suprême Ali Khameneï a affirmé que la plus grande menace des Etats-Unis pour le régime religieux en Iran était sa tentative de s’infiltrer dans les mosquées.

« Nous devons noter qu’ils se concentrent beaucoup sur les mosquées et malheureusement, nous n’avons pas une vision aussi claire des mosquées que la leur et nous ne connaissons pas le potentiel des mosquées. »

Laridjani a été un haut commandant des gardiens de la révolution avant de devenir le patron de la radiotélévision de la théocratie jusqu’à l’an dernier.

A son poste de nouveau chef de l’équipe des négociations nucléaires et de chef du plus haut organe de décision en matière de sécurité, Laridjani devrait apporter, comme on s’y attend, sa vision idéologique rigide et austère dans ces domaines.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous