IranNucléaireIran : Des Iraniens en exil se rassemblent devant...

Iran : Des Iraniens en exil se rassemblent devant le siège de l’AIEA contre les armes nucléaires

-

Iran Focus, Vienne, 24 novembre – Mardi, plusieurs milliers d’Iraniens en exil ont bravé la neige pour se rassembler à Vienne devant le siège de l’agence des Nations Unies en charge de la surveillance des activités nucléaires. Ils ont demandé l’envoi du dossier nucléaire iranien, soupçonné militaire, au Conseil de Sécurité de l’ONU pour qu’il se prononce sur des sanctions économiques et un embargo pétrolier total.

Les organisateurs ont estimé les manifestants à plus de 2500. Au même moment, des représentants des Etats membres siégeant au bureau des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se sont rencontrés pour discuter à huis clos sur la manière d’aborder la menace nucléaire que représente Téhéran.
Plusieurs personnalités ont pris la parole au cours de ce rassemblement, notamment l’Eurodéputée Karin Resetarits.

Alireza Assar et Manouchehr Fakhimi sont deux scientifiques iraniens spécialistes des questions nucléaires qui ont rompu depuis plusieurs années avec le régime de Téhéran. Dans leur intervention au cours du rassemblement, ils ont prévenu la communauté internationale que le monde courrait le risque sérieux de se retrouver face à un Iran doté de l’arme nucléaire.

Des manifestants brandissaient des pancartes où l’on pouvait lire: « Portez le dossier nucléaire des mollahs devant le Conseil de Sécurité de l’ONU » et « Pas de dialogue avec les mollahs, pas d’armes nucléaires pour les mollahs ». Ils ont chanté des slogans contre le président ultra conservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad. On pouvait entendre : « Ahmadinejad est un terroriste ».

Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition a envoyé un message qui a été lu et chaleureusement applaudi par la foule. Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) de Maryam Radjavi a été la première [organisation »> à révéler en août 2002 l’existence du programme nucléaire secret iranien. Mme Radjavi a appelé le bureau des gouverneurs de l’AIEA à porter le dossier nucléaire de l’Etat religieux devant le Conseil de Sécurité et à l’expulser des organisations internationales avant qu’il ne soit trop tard.

Lors de la manifestation, une grande réplique d’un missile portant le logo de la théocratie était exposé à l’arrière d’un camion.

Haleh Farahani, une femme de 36 ans, mère de deux enfants, a déclaré qu’elle était venue d’Allemagne pour signifier son opposition à la décision de l’Union Européenne de ne pas envoyer Téhéran au Conseil de Sécurité pour avoir repris ses activités d’enrichissement d’uranium.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous