IranNucléaireEnrichissement de l'uranium: Téhéran ne renoncera jamais (Larijani)

Enrichissement de l’uranium: Téhéran ne renoncera jamais (Larijani)

-

AFP, Téhéran, 5 décembre – Le responsable iranien Ali Larijani chargé des négociations sur le nucléaire a répété lundi que Téhéran ne renoncerait pas à son ambition de produire du combustible nucléaire, repoussant la proposition soumise à l’Iran que l’enrichissement soit effectué hors du pays.

Ce négociateur a toutefois indiqué que l’Iran était disposé à donner une chance aux négociations. « Très certainement, l’enrichissement sera fait en Iran, mais pour des mesures de confiance nous optons pour les négociations, » a déclaré M. Larijani, secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, lors d’une conférence de presse.
« Nous accueillons favorablement des négociations sérieuses qui ne doivent pas durer plus de quelques mois », a-t-il toutefois ajouté.

La Grande Bretagne, la France et l’Allemagne — soutenues par les Etats-Unis – arguent que la seule façon d’être sûr que l’Iran n’utilise pas son énergie atomique à des fins militaires est que Téhéran accepte de renoncer complètement à des activités d’enrichissement de l’uranium.

Ces trois pays européens et l’Iran doivent se rencontrer dans les prochaines semaines, les Européens faisant pression sur le régime iranien pour accepter la proposition de Moscou que l’uranium soit enrichi en Russie.

Si l’Iran refuse, cette question pourrait être transmise et examinée au Conseil de sécurité des Nations unies.

« L’industrie d’enrichissement coûte chère et aucun pays n’est prêt à faire des investissements dans un autre pays pour créer une industrie d’enrichissement pour les transférer ensuite sur son territoire », a expliqué M. Larijani.

« Nous ne voyons pas la nécessité d’une telle approche. Ce qui peut être fait dans quelques années, nous pouvons le faire dès maintenant. Ce n’est ni approprié ni politiquement raisonnable », a-t-il dit, pour commenter la proposition de Moscou, une nouvelle fois repoussée.

« Nous préférons obtenir un résultat sur l’enrichissement par des négociations puis commencer à le faire », a dit M. Larijani, sans préciser quand l’Iran pourrait reprendre ces opérations ultra-sensibles.

Interrogé pour savoir si l’Iran acceptait de faire de l’enrichissement à la fois en Iran et dans un autre pays, M. Larijani a déclaré : « Nous n’avons pas de problème pour faire de l’enrichissement à la fois en Iran et dans un autre pays, mais la condition est qu’il y ait de l’enrichissement en Iran ».

Il a également répété que les prochaines négociations avec les Européens, qui doivent reprendre dans les prochaines semaines, concerneront uniquement la « question de l’enrichissement et les garanties pour assurer les Européens qu’il n’y a pas de déviation ».

« Les questions de la recherche en laboratoires et de la fabrication de pièces (de centrifugeuses) ne sont pas concernées par les négociations », a-t-il affirmé.
Il a toutefois refusé de dire quant l’Iran allait effectivement reprendre ces activités qui ont été suspendues en début d’année à la demande des Européens.

« Nous vous informerons le moment venu », s’est-il contenté de dire.

M. Larijani a également annoncé que l’Iran « allait lancer un appel d’offres cette année (qui se termine en mars) pour la construction de deux centrales nucléaires » ajoutant que cela entrait dans le cadre du programme du gouvernement iranien de construction de 20 centrales nucléires d’une capacité totale de 20.000 mégawatts, d’ici vingt ans.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous