IranNucléaireDouste-Blazy regrette que l'Iran réponde par "l'humiliation" aux propositions...

Douste-Blazy regrette que l’Iran réponde par « l’humiliation » aux propositions de l’UE

-

AFP, Ljubljana, 5 décembre – Le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a regretté lundi à Ljubljana que les Iraniens répondent par « l’humiliation » aux propositions européennes sur le programme nucléaire iranien controversé et refusent des propositions russes.

« C’est la négociation qui doit prévaloir et pas l’humiliation, mais on s’aperçoit que chaque fois qu’on fait des propositions, la réponse iranienne est toujours négative », a déclaré le ministre français à la presse, en marge d’une réunion de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Nous souhaitons que les Iraniens puissent revenir en arrière sur la conversion de l’uranium à Ispahan et montrent de meilleures intentions », a déclaré M. Douste-Blazy.
Les pourparlers entre la troïka européenne (France, Allemagne et Grande-Bretagne – UE-3) et l’Iran avaient été rompus en août lorsque Téhéran avait annoncé une reprise de la conversion d’uranium, premier pas vers l’enrichissement de l’uranium, et rejeté un plan de coopération européen.

Le chef de la diplomatie française a critiqué l’Iran pour avoir refusé de façon « unilatérale » des propositions de compromis russes.

Selon des sources diplomatiques, Moscou a soumis comme compromis la reprise de l’enrichissement d’uranium iranien, mais en Russie même.

« L’Iran est une grande civilisation, un grand pays qu’il faut respecter ». Mais son intransigeance en rejetant « une proposition de joint venture » avec la Russie apparaît clairement aux Russes et aux Chinois, a-t-il déclaré à l’AFP.

M. Douste-Blazy a souligné que la position européenne était fondée sur trois principes: « oui aux négociations, fermeté et main tendue ».

L’Iran refuse l’offre russe en revendiquant le droit de disposer sur son territoire d’une filière de production de combustible nucléaire civil, une technologie qu’Etats-Unis et UE craignent de voir détournée à des fins militaires par la république islamique.

L’Iran n’acceptera jamais de se soumettre aux demandes de limiter son programme nucléaire civil et refuse de maintenir la suspension de l’enrichissement au-delà de quelques mois, a confirmé lundi à l’AFP Ali Larijani, dirigeant iranien responsable du nucléaire.

La Russie appuie les négociations de l’UE-3 sur le programme nucléaire controversé de Téhéran, mais ne propose pas de « médiation » directe elle-même, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov dimanche soir à Ljubljana.

Soutenus par les Etats-Unis, les Européens cherchent à reprendre avec l’Iran des discussions pour obtenir de la république islamique des garanties qu’elle ne développe pas secrètement des armes nucléaires.

La date d’une rencontre le 6 décembre, un moment avancée, semble désormais écartée au profit d’une date ultérieure, peut-être en janvier, selon des sources diplomatiques à Vienne. Le lieu de la rencontre reste également incertain.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous