IranNucléaireL'EU s’en prend à la position nucléaire de l'Iran

L’EU s’en prend à la position nucléaire de l’Iran

-

Iran Focus, Londres, 9 décembre – La Grande-Bretagne a pris la tête mercredi, à la présidence tournants de l’Union Européenne, pour attaquer les propos du négociateur nucléaire en chef iranien Ali Laridjani qui a récemment suggéré que Téhéran reprendrait bientôt les activités nucléaires suspendues des centrifugeuses.

Le Foreign Office britannique a dit dans un communiqué que le Royaume-Uni a regretté les commentaires de Laridjani. « Une telle activité, y compris la recherche sur les centrifugeuses serait contraire aux demandes répétées du Conseil des Gouverneurs de [l’Agence internationale de l’énergie atomique »> sous les résolutions successives de l’AIEA. Chaque étape dans cette direction se comprend simplement comme un élément du processus d’enrichissement « .

L’Europe et les Etats-Unis croient que le programme nucléaire de Téhéran, resté caché pendant 18 ans jusqu’à ce qu’il soit révélé par un mouvement d’opposition iranien, consiste à développer des armes atomiques. A plusieurs reprises, l’AIEA a demandé à l’Iran de suspendre l’enrichissement en uranium.

« Le Conseil supérieur a précisé à plusieurs reprises que ceci suscite de vraies et pressantes inquiétudes sur la prolifération vu le passé de dissimulation de l’Iran et de l’implication dans les réseaux clandestins de prolifération « , a ajouté le communiqué du Foreign Office.

« Du côté européen, on a clairement fait comprendre à Vienne que n’importe quelle reprise d’enrichissement ou d’activité reliée à l’enrichissement aggraverait sérieusement la situation créée par la reprise de l’activité de conversion d’uranium à Ispahan en août ; le Conseil de l’AIEA avait précédemment fait clairement savoir que c’était un sujet de préoccupation profonde « .

Il a continué en indiquant que l’UE avait montré une « flexibilité considérable » pendant les négociations avec la République islamique pour répandre la crise internationale.

« Les commentaires et les conditions comme ceux fait par le Dr. Laridjani semblent avoir pour but de préjuger ces discussions et empêcher la possibilité de trouver une base pour des négociations ».

La Grande-Bretagne a indiqué que tout éventuel entretien ultérieur avec l’Iran se concentrerait sur « le programme de production de matière fissile en Iran ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous