IranNucléaireLes États-Unis menacent l’Iran d’un renvoi devant le Conseil...

Les États-Unis menacent l’Iran d’un renvoi devant le Conseil de Sécurité

-

Iran Focus, Londres, 10 janvier – Mardi, les États-Unis ont averti l’Iran qu’ils se dirigeaient vers un renvoi devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies à moins que le pays revienne immédiatement sur sa décision de reprendre ses activités d’enrichissement à son usine nucléaire de Natanz.

Scott McClellan, porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré à la presse que les USA, ses alliés européens et d’autres nations étaient en train de se consulter au sujet de mesures de représailles après la levée des scellés de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) décidée par l’Iran à son usine d’enrichissement d’uranium de Natanz et avec la reprise de la recherche et du développement suspendus plus tôt.

« Toute reprise des activités d’enrichissement et de retraitement constituerait une nouvelle violation de l’Accord de Paris [de novembre 2004″> auquel l’Iran a adhéré », a expliqué McClellan.

Le porte-parole a déclaré que de tels actes « aggraveraient sérieusement » la situation d’impasse dans laquelle se trouve la communauté internationale au sujet du programme d’armes nucléaires présumé de Téhéran.

« La communauté internationale est sérieusement inquiète du comportement du régime et, étant donné que par le passé l’Iran a dissimulé et caché à la communauté internationale ses activités nucléaires et ne respecte pas aujourd’hui ses obligations de sauvegarde, de telles inquiétudes sont largement justifiées », a-t-il dit.

« Si l’Iran continue sur cette voie et que nous nous apercevons que les négociations sont à bout de souffle, je pense que la communauté internationale sera prête à passer à l’étape suivante. Ils ont déjà été reconnus coupables de refus d’obéissance. Et le fait d’être reconnus coupables de refus d’obéissance par la majorité de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique conduit à la prochaine étape s’ils ne reviennent pas à la table des négociations », a déclaré McClellan.

« Nous travaillons avec la communauté internationale pour résoudre ce conflit de manière pacifique et diplomatique. C’est ce que nous avons fait jusque là et que nous continuons de faire. Pour ce qui est des options, vous savez que le président [des États-Unis, George W. Bush »> s’est déjà exprimé à ce sujet. Le président a bien fait comprendre que toutes les options demeuraient à l’ordre du jour. »

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous