IranNucléaireIran : L’inquiétude autour de la hausse des prix...

Iran : L’inquiétude autour de la hausse des prix du pétrole

-

AP, Singapour, 10 janvier – Mardi, les prix du pétrole brut ont augmenté après que l’Iran ait levé les scellés à son usine de recherches nucléaires, permettant ainsi la reprise du travail en dépit des avertissements des pays occidentaux.

Cet événement va conduire les nations occidentales à faire pression sur l’Iran, pays grand producteur de pétrole, qui lui demandent de cesser ses activités nucléaires jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé au sujet de son programme nucléaire.

L’Iran a déclaré que cette décision ne concernait que la recherche sur le combustible et que les travaux de production de combustible nucléaire n’allaient pas reprendre.

Le baril de brut léger et doux pour livraison en février a gagné 50 cents à 64,00$ sur le New York Mercantile Exchange en séance électronique à midi en Europe. Le baril de Brent pour février sur le London’s ICE Futures a augmenté de 49 cents à 62,50$.

Le mazout a augmenté de moins d’un demi cent à 1,7715$ le gallon, tandis que l’essence avoisinait les 1,7665$ le gallon.

Alors que les chiffres du gouvernement américain sur les stocks de combustible attendus mercredi devraient montrer une baisse des stocks de pétrole brut, les experts pensent que ceux-ci devraient tout de même être supérieurs à ceux d’il y a un an.

Les experts s’attendent aussi à ce que les données montrent que les réserves de mazout et d’autres combustibles distillés aient augmenté.

Selon les estimations de 10 experts interrogés par Dow Jones Newswires, les stocks de distillés (qui incluent le mazout et le kérosène) devraient gonfler d’environ 1,7 millions de barils la semaine prochaine. Avec une augmentation d’une telle ampleur, la moyenne des stocks de distillés pour cinq années établie par l’Energy Information Administration des USA serait dépassée.

L’augmentation prévue dans les réserves de mazout survient au moment d’une baisse attendue de la demande due au réchauffement du climat, ce qui fait baisser radicalement les prix.

« Il n’y a quasiment rien qui soutienne le marché. Les réserves de brut et de mazout sont en surplus croissant au moment où la demande devrait être à son maximum », a déclaré Mike Fitzpatrick, expert à Fimat USA Inc., dans une note à ses clients.

Les mêmes estimations montrent que les stocks d’essence ont augmenté de 1,1 millions de barils cette semaine, mais restent environ 2 pourcent en dessous de la moyenne de cinq ans de l’EIA.

Le climat plus chaud que d’habitude aux États-Unis a également eu un impact sur les prix du pétrole, d’après les experts.

Au nord-est des USA, région qui consomme le plus de mazout dans le monde, les températures étaient printanières lundi et les météorologues s’attendent à ce qu’elles se maintiennent toute la semaine.

Le gaz naturel à terme a gagné 3 cents à 9,387$ pour 1000 pieds cubes. Le marché à terme a pris des dispositions pour se remettre de son effondrement de presque 40 pourcent depuis le 13 décembre, où il a atteint un pic record de 15,78$ par crainte d’un hiver froid et en raison d’une perturbation de la production dans le Golfe du Mexique après le passage de l’ouragan Katrina.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous