IranNucléaireNucléaire-Iran : Rice appelle Lavrov pour mettre un terme...

Nucléaire-Iran : Rice appelle Lavrov pour mettre un terme à l’impasse

-

AFP, Washington, 24 mars – La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a téléphoné vendredi à son homologue russe Sergueï Lavrov pour tenter de mettre un terme à l’impasse sur le dossier nucléaire iranien qui traîne depuis plus de deux semaines à l’Onu.

Mme Rice a souligné, au cours d’une conférence de presse, que la Russie qui s’oppose à des sanctions sévères contre l’Iran, avait accepté de travailler sur un texte qui forcerait Téhéran à renoncer à ses ambitions de développer une bombe atomique.

« C’était une conversation fructueuse. Nous sommes tombés d’accord pour demander à nos négociateurs de travailler à nouveau ces prochains jours », a indiqué Mme Rice soulignant que les négociateurs pourraient être amenés à travailler dès ce week-end.

L’appel de Mme Rice intervient après qu’elle eut montré des signes d’impatience jeudi devant la lenteur des négociations en cours à l’Onu.

« Je pense qu’il est extrêmement important que nous n’ayons pas de report », a-t-elle affirmé vendredi appelant la communauté internationale à prendre des actions dans le cadre du Conseil de sécurité « parce que nous avons besoin d’envoyer un message ferme à l’Iran ».

Le Conseil de sécurité de l’Onu tente en vain depuis quinze jours de tomber d’accord sur un projet de texte qui vise à donner un certain délai à l’Iran pour se conformer aux demandes de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et abandonner toute activité liée à l’enrichissement d’uranium.

La Russie, suivie par la Chine, insiste pour maintenir le Conseil de sécurité dans un rôle de soutien de l’AIEA et refuse que le délai accordé à l’Iran apparaisse comme un ultimatum, avec des possibilités de sanctions.

Vendredi, Sergueï Lavrov a prévenu que son pays n’accepterait pas une décision de l’Occident sur l’Iran « derrière son dos ». Il commentait des informations de presse sur des négociations « secrètes » menées par la Grande-Bretagne avec d’autres pays occidentaux.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous