IranNucléaireIran : Le ministre des Affaires étrangères rejette la...

Iran : Le ministre des Affaires étrangères rejette la déclaration du Conseil de Sécurité

-

Iran Focus, Téhéran, 30 mars – Le ministre des Affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki, a maintenu que son pays avait le « droit » de poursuivre son programme nucléaire quelques heures après que le Conseil de Sécurité des Nations Unies ait unanimement adopté une « Déclaration de la Présidence », appelant Téhéran à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium.

Les négociations avec l’Occident au sujet des activités nucléaires de Téhéran sont venues renforcer la méfiance de l’Iran, a déclaré Mottaki jeudi dans un discours à la Conférence de l’ONU sur le désarmement à Genève. Ses commentaires ont été rapportés par l’agence de presse officielle de l’Iran, IRNA.

Mottaki a affirmé qu’il ne voyait aucun espoir d’accord dans ce conflit, a rapporté l’agence de presse officielle Fars. Il a déclaré que l’Iran continuerait à coopérer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique.

L’agence de presse d’Etat ISNA a rapporté que le ministre des Affaires étrangères iranien avait rejeté le délai de 30 jours fixé par le Conseil de Sécurité pour que l’Iran stoppe toutes ses activités d’enrichissement et l’a qualifié d’ « injustice » et de « décision partiale ».

La déclaration du Conseil de Sécurité appelle le directeur du gendarme nucléaire de l’ONU, Mohamed ElBaradei, de rendre compte au bout de 30 jours si Téhéran a accepté de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium et de coopérer à nouveau avec l’AIEA.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous